L'Altra

Different Days

Different Days

 Label :     Hefty 
 Sortie :    mercredi 23 février 2005 
 Format :  Album / CD   

Trois ans après le superbe In The Afternoon, le groupe de Chicago revient avec un troisième véritable album.

D'abord une crainte : la pochette ... Loin de la simplicité des précédents albums, il semble ici, que Anderson & Cie aient découvert Photoshop et se soient amusés avec. Des images et des métaphores en veux-tu, en voilà ...
Ensuite, une autre crainte avant d'appuyer sur play : l'EP précurseur Bring On Happiness était trop empreint de la patte de Joshua Etist (Telefon Tel Aviv), et la personnalité du groupe y perdait.
Assez parlé, assez attendu, appuyons sur play, et découvrons ces 10 pistes.
"Sleepless Night" s'amorce. Doucement, rêveuse, simple ... Pas de doute, L'Altra est toujours dans ce champ de coquelicot (cf. la pochette de In The Afternoon). Lindsay n'a rien perdu de sa voix et on la suivrait volontiers dans la nuit qu'elle nous propose.
La suite de l'album est irréprochable. Les arrangements mélancoliques qui avaient fait la force de l'album précédent, sont ici omniprésents. Les voix de Costa et Anderson s'accordent harmonieusement. Piano, violons, guitares et batterie sonnent juste ce qu'il faut. Aucun n'envahissant l'espace des autres. Même l'électronique (légère) se fond dans l'intimité. L'album est constant et ne déçoit jamais. On regrettera simplement que le morceau final ne soit pas aussi surprenant que le "Goodbye Music" livré en 2002.
Dans ce monde de L'Altra, l'auditeur est toujours complice. Les ambiances sont celle des jours d'automne, renforcées par des thèmes comme la solitude ou l'isolation.

Mais comme on s'était allongé avec eux dans les coquelicots printaniers, on se laisse finalement tenté par ce lit. L'électricité passe bien. On écoutera volontiers cet album des jours entiers, en attendant des jours meilleurs ...


Excellent !   18/20
par Ekkert_svar


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
399 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...