Majesty Crush

Love 15

Love 15

 Label :     Vulva 
 Sortie :    mardi 28 septembre 1993 
 Format :  Album / CD  K7 Audio   

Sur le web français, aucun site ne traite de Majesty Crush. C'est dire l'oubli ou l'indifférence dont est victime injustement ce groupe. Car leur discographie, fut-elle réduite, mérite amplement d'être (re)découverte.
Tout d'abord pour les compositions, toutes magnifiques, très riches mélodiquement et où la douceur s'allie à merveille au son noisy-pop, basse et guitares saturées en avant, pour de vrais moments de bonheur planant.
Ensuite parce que la voix de David Strougher vaut vraiment le détour: à peine soufflée, murmurée, suave, elle apporte une touche incroyablement sensuelle, voire sexuelle (en référence à des titres évocateurs comme "Cicciolina", le nom de leur label "Vulva" ou les pochettes de leur album) aux morceaux, tous moites et chargés de tensions charnelles. Jamais le shoegazing n'avait flirté de si près avec des domaines avant tout physiques et matérialistes. Le romantisme évasif des chansons se perd dans les fantasmes latents et subversifs (avec une certaine fixation perverse pour les joueuses de tennis, Cf : les chansons "Seles" ou "n#1 fan"), rêvés par le charismatique et dérangé chanteur du groupe.
Love 15 est une bulle géniale d'évasion allumée où il est bon de s'abandonner sans retenue.


Exceptionnel ! !   19/20
par Vic


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
240 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?