Green River

Come On Down

Come On Down

 Label :     Homestead 
 Sortie :    1984 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Parler de Green River, c'est parler de Seattle...
En 1983, les jeunes Mark Arm, Steve Turner, Jeff Ament, Stone Gossard et Alex Vincent décident de former un groupe et le nomme Green River, en référence à un lieu ou un serial killer semait la mort au début des années 80.
Mark Arm et Steve Turner jouaient déjà ensemble dans Mr Epp & The Calculation, et Turner, avant cela, jouait avec Stone Gossard dans les Ducky Boys. La scène musicale de Seattle à l'époque n'était au final qu'un regroupement de potes aux aspirations musicales similaires. Entre petit boulots minables et galères diverses, les musiciens partageaient beaucoup de temps ensemble et c'est, par exemple, dans le magasin de disque ou il travaillait que Mark Arm fit la connaissance du bassiste Jeff Ament et qu'il lui proposa de faire de la musique avec lui. Très vite, Green River sortit du lot et commença à se faire une réputation au prix de concerts épiques ou se mélait violence et humour dans un magma de guitares distordues et rageuses.
En 1984, ils enregistrent leur premier Ep Come On Down pour le label Homestead. La première chanson donne son nom à l'album, il s'agit du premier morceau dont la musique est signée Gossard/Ament, Mark Arm se chargeant des textes. Déjà, l'attaque est puissante, le riff imparable, Mark Arm explose tout et possède déjà cette voix si particulière que nous connaissons dans les disques de Mudhoney. Come on Down est un bourbier glauque et vaseux ou se vaurtrent des influences punks, garage, et hard rock 70's. Le son est pourri, mais qu'importe, Green River se voulait une réaction au Rock FM de l'époque et ils participèrent, à leur niveau, à l'émergence d'une vision dite alternative de la musique. S'il n'y avait eu le succès de Mudhoney et de Pearl Jam pour l'éclipser, nul doute qu'aujourd'hui Green River aurait, à l'instar de Minor Threat, Husker Dü et autre Black Flag (liste non exhaustive), le statut de groupe culte (quoiqu'il doit bien être culte pour un poignée de gens...).
A l'époque, ils n'eurent qu'un succès relatif dans le pays, mais ils devinrent la référence à Seattle et Mark Arm fut adopter comme étant le leader et le porte-parole du mouvement (qui ne s'appelait pas encore Grunge). Leur hymne fut alors "Swallow My Pride", écrite par Turner, et qui fut reprise par tout les groupes de Seattle, de Soundgarden aux Fastback en passant par Pearl Jam et les Screaming Trees.
Cela dit, la situation au sein du groupe était déjà précaire car peu après la sortie de Come On Down et malgré son amitié avec Stone Gossard, Steve Turner quitta le groupe, agacé par les tendances métalleuses de Jeff Ament. Il fut remplacé par un certain Bruce Fairweather et deux ans plus tard ils enregistraient Dry As A Bone.


Très bon   16/20
par Max


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
125 invités et 2 membres
Dylanesque
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :