June Of 44

Anahata

Anahata

 Label :     Quarterstick 
 Sortie :    mardi 08 juin 1999 
 Format :  Album / CD   

Four Great Points présente un problème: lui offrir une suite du même niveau... La chose est hardue puisque l'album est énorme. Anahata relève-t-il ce défi ? "Wear Two Eyes" nous emmène immédiatement dans une ambiance hyper tendue, assez jazzy. Une noirceur et une tension confirmée par "Escape Of The Levitational Trapeze Artist": la basse est énorme, le son reste clair mais puissant et laisse l'auditeur dans une expectative difficilement soutenable, libérée par un refrain imparable, planant magnifique. La mise en bouche satisfait pleinement, et la suite déroute. Car le tout est de savoir ce que l'on recherche dans la musique des June Of 44 : une tension exarcerbée, ou un son bien rentre dedans ? des morceaux comme "Recorded Syntax" ou "Southeast Of Boston" offrent un son très ouvert, en rupture relative avec ce qui avait été fait avant: moins noir, comme si de nouvelles pistes avaient été explorées.

Bon, où est le morceau fleuve de chaque album de June Of 44 qui se respecte, demande le quidam ? Je réponds: ben, à la fin "Peel Away Velleity", qui commence en pouvant rassurer les fans de la première heure, les guitares arrachent, la rythmique est un vrai bulldozer.... et s''achève dans un maelström sonore douillet comme une couette d'hiver.

Au final, l'album surprend, peut décevoir, ou séduire. Personellement, il m'a fallu un peu de temps pour rentrer dedans... Mais il reste quand même de très haute volée. Entre haine (11) et amour (19)... faites la moyenne!


Bon   15/20
par Lolive


  En écoute : https://juneof44.bandcamp.com/album/anahata


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
327 invités et 2 membres
Myfriendgoo
Pab
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?