Cerberus Shoal

Chaiming The Knoblessone

Chaiming The Knoblessone

 Label :     North East Indie 
 Sortie :    mardi 02 septembre 2003 
 Format :  Album / CD   

Chaiming The Knoblessone frappe par sa diversité. Cet album parvient à aborder les styles les plus divers et variés sans que cela ne porte atteinte à l'ensemble de cette oeuvre. Véritables génies touche-à-tout, les membres de Cerberus Shoal n'ont pas leur pareil pour proposer des titres tout à tour psychédéliques, avant-gardistes et expérimentaux, ou acoustiques et mélodieux.
L'épique "Apartrides" ouvre l'album du haut de ses 13 minutes et propose dès lors un rock mêlant psyché, post-rock et expérimentations diverses. Départ halluciné pour album hallucinant. On ne sait jamais dans quelle direction nous entraîne Cerberus Shoal, mais ses membres le savent-ils eux-mêmes ? Les contre-pieds abondent ainsi que les mélodies lancinantes. Une fois "Apartrides" et ses thèmes à la fois plaintifs et subjuguants avalés, il semble facile de sombrer dans l'univers sans équivalent de Chaiming The Knoblessone.
On passe avec une allégresse et un plaisir non feints, de l'intrigant, mais non moins plaisant, "Mrs. Shakespeare Torso", au génial "Sole Of Foot Of Man" qui, sur une base acoustique, se débride petit à petit, et présente au bout du compte un groupe entraînant et captivant.
Une fois le très énigmatique "A Paranoid Home Companion (Intermission)" terminé, "Ouch: Sinti, Roma, Zigeuner; The Names Of Gypsy" nous tend les bras. Une fois pénétré dans l'univers de Chaiming The Knoblessone, il est impensable de ne pas succomber aux charmes envoûtants de "Ouch...", et de ses passages enivrants à souhait. Le gargantuesque "Story #12 From Invisible Moutain Archive" prendra ensuite le relais, commençant timidement et se terminant subtilement en fédérant l'auditeur à la cause de Cerberus Shoal, tout en ayant avant pris le soin d'explorer des territoires quasi-tribals ou les instrumentations les plus planantes... "Scaly Beast Vs. Toy Piano" terminera l'album sobrement, laissant entrevoir une nouvelle facette du groupe un peu plus mélodique et dépouillée que ce qu'avaient à offrir les titres précédents.

Chaiming The Knoblessone ne ressemble à rien d'autre. On peut parfois trouver quelques similitudes avec le krautrock d'Amon Düül II, mais Cerberus Shoal parvient tout de même à proposer un album unique, qui, s'il peut paraître difficile d'accès, suggère néanmoins de splendides pièces alliant force, psychédélisme, et hallucinations diverses...


Parfait   17/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
304 invités et 3 membres
SUPERCOINCOIN
Happy friday
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?