Black Flag

Damaged

Damaged

 Label :     SST 
 Sortie :    1981 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Premier LP du groupe, dès la première chanson, on cerne tout de suite à quoi nous avons à faire. Du hardcore/punk hurlé par Henry Rollins, accompagné par son talentueux compère a la guitare Greg Ginn. La rage exprimée par la brutalité de la voix, soutenue par des guitares saturées déchirantes, un jeu de basse brutal, et une batterie semblant tout casser autour d'elle, s'appuyant aussi sur des textes acrocheurs et acrochés, ce LP commence par "Rise Above", chanson parfaite pour lancer l'album. Impossible de zapper une chanson de cet album, il s'écoute du début à la fin le son au plus fort."Spray Paint" deuxieme chanson,assez courte mais punk."Tv Party", "Six Pack" et "Life Of Pain" sont géniales,changez vite la piste de votre galette pour écouté la derniere que j'ai citée."Gimmie Gimmie Gimmie",rageuse a souhait,pourrait paraitre répétitive mais non.Dixieme chanson de "Damaged","Room 13" est dévastatrice,des guitares partant dans tout les sens,mais gardant une cohérence appréciable.Suit "No More" plutot punk,ayant une intro particuliere,qui laisse un répit dans l'écoute de l'album.A l'écoute de ce disque, on comprend mieux l'influence qu'eut ce groupe sur les futurs générations.Black Flag un précurseur qui mérite les lauriers qui lui sont dûs. Petite parenthese, "Damaged I" dernier morceau de l'album, pure bombe hardcore, une des meilleures chansons du sieur Rollins, guitares crasseuses, voix rageuse, breaks, tout est ici reuni pour foutre le bordel. Black Flag la rage à l'état pur.


Intemporel ! ! !   20/20
par David


 Moyenne 19.33/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 08 avril 2005 à 20 h 09

Black Flag est, au même titre que Minor Threat, un des précurseurs du mouvement hardcore punk à l'orée des années 80, quand le 'Do It Yourself' était roi et la sincérité érigée en principe moral.

L'imposant (dans tous les sens du terme) Henry Rollins, auparavant hurleur en chef chez State Of Alert, puis roadie pour ... Black Flag, crache sa colère dès les premiers accords de "Rise Above". En effet, les textes sont logiquement politisés, comme ceux de bon nombre de groupes de cette époque (Government Issue, Dead Kennedys...).
On trouve bien sûr de nos jours des groupes plus violents musicalement (Dillinger Escape Plan, pour bien appuyer le propos), mais force est de constater que la virulence hargneuse mais intègre qui caractérisait la musique indé sous Reagan, semble définitivement édulcorée, sinon perdue.

Black Flag est un groupe sans concession, ce qu'ils prouvent tout au long de cet album.
Les riffs simples mais efficaces de Greg Ginn (avec qui Rollins fondera le célèbre label SST, 'concurrent' du non moins illustre Dischord de Ian Mc Kaye) servent ce disque indispensable.
Exceptionnel ! !   19/20



Posté le 03 août 2005 à 18 h 47

Il est difficle de parler très objectivement de Black Flag, tant ce groupe incarne une légende du hardcore US.
Ce disque (qui est leur premier) n'est déjà pas évident d'accès de par son son d'enregistrement (comme tout bon premier disque d'un groupe de punk qui se respecte, regardez The Clash ou The Damned) ; mais le son de guitarre (bien 'destroy') devient génial sur les morceaux ultra-rapides (c'est-à-dire la quasi totalité du disque).
Ce disque est indispensable de par sa hargne, son énergie et sa rapidité, et représente parfaitement le Black Flag de la première époque.
Exceptionnel ! !   19/20







Recherche avancée
En ligne
203 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?