Chris Cornell

No One Sings Like You Anymore - Vol. 1

No One Sings Like You Anymore - Vol. 1

 Label :     UMe 
 Sortie :    vendredi 11 décembre 2020 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Parue sans crier gare en décembre 2020 sur les internets (et en format physique en mars dernier), No One Sings Like You Anymore est la deuxième parution posthume consacrée à Chris Cornell. Elle arrive après la rétrospective portant le nom du défunt chanteur de Soundgarden de novembre 2018 et en appelle sûrement d'autres si l'on en croit le discret Vol. 1 accolé au titre de cet album de reprises. Car c'est bien à cet exercice si casse-gueule de la reprise que s'est essayé Cornell, en la seule compagnie du producteur Brendan O'Brien, lors de ce qui reste peut-être comme ses derniers enregistrements solo en studio, qui remontent à 2016 (à moins que l'on ne découvre un tiroir bien rempli dans pas longtemps !). Il était coutumier du fait et s'y est avéré plus que doué, que ce soit avec son groupe de Seattle ou durant sa carrière personnelle. Apparemment impatient de dévoiler le résultat de ces sessions, il ne s'en est malheureusement pas laissé le temps.

Comme à son habitude, le chanteur fait preuve d'un éclectisme certain dans ses choix de reprises. Il s'attaque en effet aussi bien à Prince, Janis Joplin, Harry Nilson et John Lennon qu'à des artistes moins connus ou plus inattendus comme Carl Hall et Ghostland Observatory, le tout avec une belle aisance. De ces dix morceaux qui respirent tous sa passion pour la musique et les artistes auxquels il rend ici hommage, on connaissait déjà ses versions de "Stay With Me Baby", popularisé par Lorraine Ellison en 1966, et de "Nothing Compares 2 U", morceau écrit par Prince vers 1984. La première était sortie en 2016 sur la B.O. de la série Vinyl et la seconde, que Cornell reprenait régulièrement sur scène, la même année en single. Ces deux titres sont bien représentatifs de ce qui allait suivre sur l'album complet : on y retrouve un Chris pleinement engagé et rempli de ferveur dans ses interprétations, tour à tour émouvant, expressif et toujours convaincant. Son plaisir est communicatif et il est bien difficile de résister à ce qu'il nous propose.

Il adapte et réarrange les chansons à son style et sa manière de chanter, dans une veine rock mêlant électrique et acoustique rappelant son premier disque solo Euphoria Mourning (1999) et surtout l'excellent Higher Truth (2015). L'ensemble s'écoute très facilement même si on ne connait pas les originaux, et la personnalité, le talent de Chris irradient de partout et font d'autant plus amèrement regretter sa tragique perte. Parmi les moments forts de l'album se distinguent la déjà citée "Nothing Compares 2 U", mais aussi "Patience", à l'origine des inénarrables Guns N' Roses. Cornell s'y montre magnifique derrière le micro, le frisson est instantané, on a bien affaire à un très grand. Les formats sont plutôt concis (trois-quatre minutes pour chaque morceau) et le gars montre qu'il était toujours très agile vocalement ("Jump into the Fire", "Sad Sad City", "Watching the Wheels", "You Don't Know Nothing About Love"). Un ensemble de cordes vient soutenir certains titres ("Nothing Compares 2 U", "To Be Treated Rite"), ce qui élève encore le curseur de l'émotion en ces occasions.

Une émotion dont il est bien difficile de se défaire à l'écoute de ce disque tant on y sent un Chris Cornell plein de vie, enthousiaste, touchant et tout dévoué à son art. Et comme revenir sur le passé est évidemment impossible, tout ce que l'on peut faire, c'est l'écouter encore et encore, car même s'il n'est plus parmi nous, il aura toujours quelque chose à nous dire.


Très bon   16/20
par Poukram


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
180 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?