James Iha

Look To The Sky

Look To The Sky

 Label :     The End 
 Sortie :    mercredi 14 mars 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Entre 2000 et 2016, la côte de James Iha n'a fait que monter en ne faisant pour ainsi dire rien. Passé chez les dispensables A Perfect Circle qui sont entrés en hibernation dès 2004, James a ensuite participé au très joli premier album de Vanessa and the O's (on y reviendra plus bas) et c'est à peu près tout ce dont on se souvient. Mais de son côté, plus Billy Corgan faisait du Billy Corgan et plus il voyait sa légion de fans fondre comme neige au soleil, et plus il s'obstinait à minimiser l'apport de James aux disques des Smashing Pumpkins, plus les fans le réclamaient, jusqu'à ce chouette moment de mars 2016 où les 2 se sont retrouvés pour quelques apparitions. Définitivement de retour en 2018, James était chargé des interventions entre les chansons sur la tournée de presque reformation (on imagine que Live Nation a fait signer au caustique Billy une clause de "ferme la entre les chansons" pour éviter certains psychodrames) mais bien que les fans le réclamaient à corps et cris pendant la décennie et demi écoulée, le tour de chant de James sur "Blew Away" -les chansons de Adore aussi...- sifflaient la pause pipi des spectateurs.
Et c'est là le petit paradoxe James Iha : les fans louent son jeu de guitare le prenant à tort pour le lead guitariste des Pumpkins (mais pas que les fans, il y a des tas de vidéos de passages TV des Pumpkins où lors des solos la caméra s'arrête sur James qui toujours impassible joue la rythmique...), son apport d'écriture est tout aussi vanté mais personne n'aime ses b-sides ou son chouette Let It Come Down de 1998...

Cela nous amène à ce moment de 2012 où est paru son deuxième album solo, 14 ans après le premier. Ce lapse de temps à la Chinese Democracy est expliqué par le placide guitariste par une volonté de ne pas faire dans la redite et en effet Look To The Sky n'est pas tout à fait du même bois que Let It Come Down. Plus luxuriant, plus ambitieux, plus travaillé, plus produit presque plus tape à l'œil parfois serait-on tenté d'écrire.
Il se dégage de cet album une vraie ambiance un peu sombre et désabusée dès l'ouverture "Make Believe" et sa petite sœur "Summer Days" jolies comme une nuit constellée d'étoiles. Parfois pop sur la doublette "To Who Knows Where" et l'épatant "Till Next Tuesday" recyclé de Vanessa and the O's, James tente même discrètement de faire une chanson des Smashing Pumpkins sur la très réussie "Gemini". Toutefois à part l'hommage appuyé à Bowie/Iggy sur "Appetite" avec Mike Garson au piano et la très belle "Dark Star", le reste est un peu plus interchangeable sans pour autant être déplaisant. Saupoudré de discrets invités (Neal Casal, Tom Verlaine, Adam Schlesinger, Karen O, Nina Persson) Look To The Sky est un album solide et cohérent qui a une bonne tête de confident nocturne vers lequel on revient très régulièrement depuis sa sortie. Dommage que personne ne l'ait écouté.

ps : à noter que la tracklist est très différente selon qu'il s'agisse de la version internationale ou japonaise. Cette dernière fonctionne mieux...


Sympa   14/20
par Granpa


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
296 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans la série "C'est (devenu) trop chiant, ne me parlez plus d'eux!", vous désignez:


The Arcade Fire
Arctic Monkeys
Baby Shambles
Clap Your Hands Say Yeah !
Dionysos
I Am X
Interpol
Mogwai
Placebo
Radiohead