Grandpaboy

Mono

Mono

 Label :     Vagrant 
 Sortie :    jeudi 04 avril 2002 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

"Après mon album ‘j'ai envie de me suicider', j'avais envie de rocker un peu".
Paul Westerberg

En 99 le flop commercial du beau Suicaine Gratification avait eu raison des ambitions de succès de Westerberg qui trouvait refuge dans sa nouvelle vie de papa à plein temps. Mais que se passe-t-il lorsque votre bambin commence l'école ? Un peu par désœuvrement Paul s'achète une nouvelle guitare, une Gibson ES 330 couleur cerise pour les amateurs de précision, s'enferme dans sa cave aux heures de bureau et entame l'une des périodes les plus prolifiques de sa carrière. Fini le son poli et ambitieux de ses premières sorties solo, l'américain se réinvente en rocker garage lo-fi malpoli et sort deux albums : Stereo sous son nom et Mono sous le pseudo Grandpaboy. C'est de ce dernier dont il est question ici. Le packaging le dit, Mono est le versant braillard ranafoutre et Stereo se veut plus sérieux. Dans les faits les chansons sont un peu plus interchangeables que ce qu'on essaie de nous faire croire -même si Stereo est indubitablement plus dépouillé et tristounet- et les 2 albums ont été intelligemment regroupés en un double album.

Mono contient certaines des meilleures chansons de Westerberg. Au moins deux : l'inusable "Silent Film Star" (parait-il inspirée par Winona Ryder) et son irrésistible refrain ainsi que "2 Days Till Tomorrow", à la hauteur de son incroyable titre. Ailleurs, on sent une vraie volonté de Paul de s'amuser en jammant ("High Time", "Eyes Like Sparks", "Footsteps" ou en utilisant 2 fois le même riff) sans jamais oublier d'être ce mélodiste hors pair ("Kickin' The Stall", "Let's Not Belong Together", "AAA") et un rocker bluesy convaincant sur "I'll Do Anything" ou "Knock It Right Out". 35 minutes au compteur pour un album vendu comme simple mais tellement bien écrit et interprété (comment ne pas frissonner au "3 little words : please don't go" ?) qui sert de contrepoint autant que de complément à Stereo. Un pour chaque canal. Le meilleur de Paul et de Westerberg.

PS : puisqu'on parle de Stereo, à écouter absolument "No Place For You".


Parfait   17/20
par Granpa


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
268 invités et 1 membre :
GBV_GBV
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?