Les Wampas

Simple Et Tendre

Simple Et Tendre

 Label :     RCA/BMG 
 Sortie :    jeudi 21 janvier 1993 
 Format :  Album / CD  K7 Audio  Numérique   

La disparition de Marc Police aurait pu sonner le coup d'arrêt définitif des Wampas en 1991, après un album complètement fou qu'est toujours Les Wampas Vous Aiment. Signé désormais sur une major et consolidé par son nouveau guitariste, Philippe Almosnino, le groupe continue et part enregistrer en Angleterre, dans un studio du Surrey, le successeur qu'est Simple Et Tendre. Le bassiste Ben Sam ne participera pas après avoir pris congé peu de temps avant. Ce dernier est donc remplacé par Chris Black temporairement, le temps des enregistrements dirigés par Mark Wallis qui a travaillé aussi avec U2, Talking Heads, The Silencers et The Rubettes. Au résultat, les Wampas livrent, au début de l'année 1993, un album produit avec plus de moyens encore, résultant un son plus énorme que ce qui a été fait jusqu'alors chez eux.

Simple Et Tendre contient des trésors. Certains titres sont sublimes comme le lent "Les Îles Au Soleil" qui brille par ses violons d'un orchestre symphonique et le saisissant "Comme Un Ange (Qui Pleure)", qui n'est pas un hommage, comme beaucoup ont pensé, au défunt Marc Police mais qui peut se prêter comme tel. Au chant, Didier Wampas monte vers les suraigus donnant quelquefois dans l'extrême le mélange entre un poulet qui va passer à la casserole et le grincement violent d'une porte. Mais il émeut, le Didier ! Quelque chose passe, dépasse même le côté pitoyable de la voix du chanteur.

Ailleurs, on retrouve un classique du disque qui est toujours joué en concert, "Les Bottes Rouges" et son ton de cour de récréation. "Allison" semble se fondre dans le même esprit mais cette fois plus rock'n'roll, pour ce qui semble être une déclaration amoureuse d'un mioche à sa copine.

D'autres titres valent aussi le détour comme le tragicomique "La Pluie Qui Tombe" à la rythmique qui tue. "Wibration" n'est pas en reste aussi dans le ressenti de puissance. "Les Anges", en dernière place de ce touchant Simple Et Tendre, démontre que Philippe Almosnino est loin d'être un manchot en faisant preuve d'agilité sur son instrument pour un moment très à la Dick Dale, un des héros du précédent guitariste et un des piliers tragiquement disparu de la bande.


Parfait   17/20
par Pascha


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
257 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?