Gontard

2029

2029

 Label :     Petrol Chips / Ici D'Ailleurs 
 Sortie :    vendredi 26 avril 2019 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Concept album, en voilà une expression qui fout la trouille ! Rock social, aïe, aïe, aïe ! Chanson française à texte, quoi ça existe encore ?!
Et tout cela réunit, on peut passer son chemin, y a rien à voir, circulez !
N'allez pas trop vite, entrez, asseyez-vous et écoutez. Au moins une fois.
Et là il faut reconnaître que malgré les handicaps qu'il s'est auto-imposé, le Gontard s'en sort admirablement bien. Oui 2029 est bien un concept album car il tourne autour de la vie dans une ville imaginaire, mais bien réel malgré tout (attention c'est peut-être chez vous). Ceci est prétexte à des revendications lucides et amères, ce qui nous ramène au côté social. Mais pour autant on n'y oublie pas les amours perdus ou les illusions envolées (l'inverse est vrai aussi). Chanson française à texte, c'est bien ça.
Tout est lié, vous l'avez compris. Après nous avoir présenté sa ville, Gontard-Sur-Misère, l'auteur nous parle de ses prolétaires, nous présente son père confronté à l'opportuniste Kevin Malez, nous raconte sa rencontre avec la fille du maire, nous démontre que l'art est partout. Dans cet univers doux-amer le cynisme n'est jamais loin. Conter ces petites vies, à priori, sans importance est une véritable gageure, tant l'exercice est casse-gueule, si on n'y prend pas garde. Et on peut tomber rapidement dans la description banale d'un monde banal. Mais Gontard a ce talent de trouver les mots justes, ceux qui évoquent plus qu'ils ne décrivent. Ainsi plutôt que de se retrouver le nez dans un quotidien morose qui peut très bien être le notre, une distance sanitaire s'est imposée et l'on peut apprivoiser les situations pour y réfléchir sans contraintes.
Et la musique dans tout ça ? Et bien comme sur les albums précédents Gontard traque ses mélodies entre chanson française et influences anglo-saxonne (folk, rock, pop) en y ajoutant au fil de l'album une approche très New Wave. En effet, le battement des boites à rythme se retrouve le plus souvent drapé dans des nappes de synthétiseur ajoutant une note sinistre qui sonne comme un rappel : pour rester humain il va falloir s'accrocher.


Excellent !   18/20
par Hpl


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
161 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?