Wolves In The Throne Room

Celestite

Celestite

 Label :     Artemisia 
 Sortie :    mardi 08 juillet 2014 
 Format :  Album / CD   

Les avis semblent être partagés concernant le cinquième album des Américains de Wolves in the Throne Room, Celestite. Pour simplifier, nous pourrions dire qu'il y a d'un côté les amateurs de Black Métal qui se sentent floués en ayant entre les oreilles ces cinq titres purement Ambient et, de l'autre, les aficionados de musiques atmosphériques qui voient dans ce disque une avancée majeure dans la carrière du groupe.
Pour ma part, je suis un peu dans les deux camps. J'aimais bien Two Hunters, pas révolutionnaire mais très intéressant dans son approche de l'extrême et je suis également très amateur de trucs Dark, Lustmord restant ma référence en la matière. Par conséquent, j'aborde Celestite sans a priori mais, sans dire que la cible est manquée, je trouve quand même que le tout manque cruellement d'épaisseur, de profondeur. Si j'avais la dent dure, je dirais que les mecs ont racheté un stock de synthés dans un vide grenier et qu'ils se sont directement embarqués dans un truc trop gros pour eux.
Pour faire la sieste, je ne dis pas, ce sont quarante-six minutes de repos absolu. Cela dit, on était en droit d'attendre un truc un peu plus couillu de la part d'une formation qui fait désormais partie de la hype. On sent le désir de concevoir une espèce de Space Opera, on obtient juste un truc légèrement kitch à peine sali par quelques vrombissements de moucherons malades.


Passable   11/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
191 invités et 2 membres
Pab
Blackcondorguy
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?