Dave Gahan

Paper Monsters

Paper Monsters

 Label :     Mute 
 Sortie :    mardi 03 juin 2003 
 Format :  Album / CD   

Apres 20 ans de Depeche Mode, Dave Gahan tente enfin une expérience solo ! Voilà qui ressemble à un ultimatum adressé à Martin Gore: en effet, lors de ses interviews, Dave menacait de quitter le groupe si son travail n'était pas pris en compte dans les futurs albums du groupe. Les rumeurs disent qu'ils ont trouvé un terrain d'entente. Ouf...
Autant le dire tout de suite, cet album rappelle beaucoup le style Martin Gore. Mais est-ce une mauvaise chose ? Qui pourrait ne pas être influencé par l'un des meilleurs songwritters du monde après 20 ans de travail commun ? Si tout le monde parle du premier album solo de Dave Gahan, il faut savoir que celui-ci ne s'est occupé que des textes et des melodies. C'est son ami Knox Chandler (Siouxsie And The Banshees) qui joue le plus souvent de la guitare et de la basse, même si Dave tate parfois de l'harmonica.
Le CD s'ouvre sur l'excellente "Dirty Sticky Floors". A travers cette chanson agressive, Dave fait le bilan sur ses années de profonde débauche, thème qui sera repris sur "Bottle Living", toute aussi bruitiste.
La moitié de l'album est composé de chansons calmes, d'excellente facture, montrant les qualités mélodiques de leur auteur. La meilleure reste "A Little Piece" avec ses violoncelles.
Avec "Hidden Houses", "Goodbye" et surtout "I Need You", notre homme s'essaye à l'électro. Ces ambiances éthérées et épurées montrent que Dave ne se limite pas au rock, et que ses compositions sont assez travaillées pour ne pas necessiter des surenchères d'effets et d'instruments.
Voila donc un album de qualité qui, cependant, pêche par sa durée un peu juste. En plus, d'autres chansons sont prévues pour les singles. Autre faute de goût, une édition spéciale sortie quelques mois plus tard... Mais bon, c'est pas forcément de sa faute...
Bref, un premier essai réussi, avec la voix parfaite qu'on connaît déjà, pas forcément originale, mais qui prouve que Dave peut vraiment apporter une nouvelle brique à l'édifice Depeche Mode. Ce serait vraiment dommage que Martin Gore continue à brider sa créativité.


Très bon   16/20
par Joe the lion


 Moyenne 15.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 28 août 2004 à 19 h 20

Putain, 20 ans ! Voilà plus de 20 ans que Dave Gahan chante les déboires de Gore sans broncher! Mais figurez vous que le petit Dave n'est pas aussi planqué qu'il en a l'air: lui aussi sait composer (bien que Gore lui ait refusé maintes fois ses chansons pour le groupe) et ça tombe bien, il pète la forme ! La came, la déconne, tout çà s'est fini depuis quelques années... mais pas oublié. Dans Paper Monsters, Gahan chasse ses démons avec une classe d'auteur qu'on ne lui soupçonnait pas. Remarquez, on fait pire comme professeur que Martin Gore, et puis le stage a duré longtemps ! Ce qui est encore plus surprenant, c'est que le style de Gahan se dissocie plutôt bien de celui de Depeche Mode. Folk ("Black And Blue Again"), rock ("Bottle Living", "Hidden Houses"), soul ("Hold On"), pop ("Dirty Sticky Floors", "Stay"), electro-pop ("I Need you"), plus quelques ovnis classieux ("A Little Piece", "Bitter Apple", Goodbye")... Gahan nous en fait voir de toutes les couleurs, et brille souvent. D'ailleurs, Gore se serait décidé à laisser son compère composer pour le groupe, ç'est dire !
Parfait   17/20



Posté le 09 janvier 2005 à 20 h 37

Contrairement à (beaucoup ?) d'autres fans de Depeche Mode, cet album me laisse sur ma faim. Peut-être que j'en espérais trop, je ne sais pas... Ce qui est sûr c'est que je m'attendais à un album beaucoup plus rock, Gahan me semblant plus proche de cette tendance que Gore. Or, au final, je ne trouve pas beaucoup de chansons mémorables, "Bottle Living" et "Hidden Houses" exceptées, à la rigueur "Stay". Dans l'ensemble, ça reste assez mou. De même, par le son ça ressemble beaucoup à Depeche Mode, mais en moins bon. Bref, cet album m'a déçu. Je préfère me replonger dans l'écoute de Violator, Songs Of Faith and Devotion, ou le superbe Ultra, grands disques de DM.
Moyen   10/20



Posté le 01 mars 2006 à 19 h 00

La voix inaltérable de Depeche Mode s'essaye à l'aventure solo avec ce premier album d'une réussite parfaite.
Une manière de faire front au 'totalitarisme' de Martin Gore, qui s'est bien décidé à faire entendre qu'il était le seul songwritter de DM. Mais là où il a tord de freiner la créativité de Dave Gahan, c'est que ce grand bonhomme possède de bonnes capacités d'écriture, épaulé ici par son camarade Knox Chandler.
Une véritable oeuvre tout en lyrisme, en sonorités variées et originales, plusieurs styles se taillant la part de lion, comme le blues sur "Black And Blue Again" et le rock sur "Bottle Living".
"Dirty Sticky Floor" possède une mélodie et un rythme irrésistible, qui donne une énergie à revendre.
"Hold On" est dans la douceur, la quiétude, emmenée par cette voix unique que le monde connaît si bien, qui sait véhiculer tant d'émotions et de sensations.
"A Little Piece" est à mon sens l'un des plus efficaces de l'album, avec sa ritournelle de violoncelles qui viennent gonfler la mélodie.
"I Need You" opte pour l'électro-sensuel, bien calibré et à relents "modiens".
"Stay", "Bitter Apples" et "Hidden Houses" sont toutes trois un condencé de beauté, de légèreté, d'atmosphère sucrée, à s'écouter allonger sur son lit, porté par cette voix tellement présente et parfaite.
"GoodBye" met un point d'orgue à cet album tout en variations, en passages calmes ou plutôt énergiques, en pop comme en rock, Mister Gahan n'a pas fini de nous en faire entendre et de chanter ces complaintes bien à lui...
Parfait   17/20







Recherche avancée
En ligne
283 invités et 1 membre :
Jacky Chiles
Au hasard Balthazar
Sondages
Parmis ces biopics musicaux, lequel préferez vous ?