Bras Mort

Give Her This, She Takes That

Give Her This, She Takes That

 Label :     Les Disques De La Face Cachée 
 Sortie :    vendredi 09 mars 2018 
 Format :  Album / Vinyle  Numérique   

Un an et demi après leur très bonne démo, Bras Mort revient avec un court album de 7 titres.
A l'écoute de ce nouvel album (leur démo était suffisamment bonne pour déjà être considérée comme un véritable album), on sent bien vite que les gars ont peaufiné leur son. C'est clairement mieux produit, plus pro (j'imagine que c'est le but après avoir sorti une démo). On retrouve néanmoins quelques titres déjà présents sur leur précédent opus, ils ont été soit un peu réarrangés, soit carrément remaniés pour qu'ils paraissent tout neufs.
Le chant est toujours un peu lointain et monocorde, caractéristique du groupe et légèrement post-punk. Mais ce qui différencie Bras Mort de la pelletée de groupes post-punk, c'est bien qu'ils gardent ce son simplement électrique, pas de trace de touches synthétiques ici, mais plutôt un laissé-aller noisy qui s'étale même franchement sur le dernier morceau de l'album "Trough the Woods" et ses 13 minutes plombantes à souhait.
Mais la nouveauté qui saute le plus aux oreilles c'est la dimension tubesque, difficilement soupçonnable auparavant.
Dans un monde parfait, "Lovekills" et "Is your Body Politics" seraient des supers singles et passeraient sur toutes les radios... mais nous n'en sommes pas la malheureusement... Cela montre en tout cas la capacité du groupe à écrire de vrais bons morceaux, car qu'ils soient presque radiophoniques ou beaucoup moins abordables, chacun participe à l'équilibre de cet album, qui est certes, composé de seulement 7 titres, mais suffisamment dense pour n'être pas seulement considéré comme un mini-album.
En effet, il n'y a rien à jeter, les 7 titres sont du même niveau. Le groupe nous fait vaciller entre tube post-punk, morceau plus lo-fi dans la lignée de leur démo, pour finir sur un gros bloc bien lourd qui se termine dans le sillon sans fin du vinyle (délicate attention pour les distraits qui laissent tourner leur platine toute la journée).
Comme on dit: tout est bon dans le Bras du cochon Mort.


Parfait   17/20
par Happy friday


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
75 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...