Demob Happy

Dream Soda

Dream Soda

 Label :     SO 
 Sortie :    vendredi 02 octobre 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

L'aventure Demob Happy dans la cour des grands a démarré d'une manière assez violente avec Dream Soda. Le quatuor Anglais se plaît à mélanger principalement le Stoner/Garage-Rock des Queens Of The Stone Age et le Grunge de Nirvana voire un peu de Punk-Rock, oui oui c'est possible.

Violent je vous dis, ce premier effort est une tornade durant 50 minutes avec très peu de temps morts, alors préparez-vous ! Les guitares sont montés au maximum, la batterie fait vibrer les vitres ("Summoner"), la basse vous tape dans le ventre ("Young & Numb"), Demob Happy aime bien défoncer les oreilles, mais pas que. Et c'est là qu'intervient aussi l'influence de Nirvana – en plus d'avoir un chanteur avec quelques intonations de voix semblables à Kurt ("Underneath Your Tree"), les gars aiment faire des contrastes entre des couplets assez calmes et de violentes décharges pour les refrains ("Haat De Stank") ; cette méthode de composition est toujours aussi efficace. Le chanteur est le bassiste et ça, c'est un très bon point, car monsieur veut être entendu et en plus de sa voix il met évidemment son instrument en avant ("Wash It Down") ; si comme votre serviteur qui écrit ces lignes vous êtes mordus de sons de basse, vous allez vous régaler !

Le groupe enchaîne les petites bombes sonores ("Suffer You" / "Succubus" / "Junk DNA" / "Dream Soda" / le final "Strange Things") et arrive également à intéresser avec des paroles assez contestataires contre leur gouvernement et les musiques dites sans saveur/commerciales entre autres.

Demob Happy fait partie de ces petits surdoués que l'Angleterre sait si bien enfanter. À nous de les voir grandir et s'épanouir désormais.


Parfait   17/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
198 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :