Eric Chenaux

Slowly Paradise

Slowly Paradise

 Label :     Constellation 
 Sortie :    vendredi 09 mars 2018 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Cette nuit risque dde mal finir ... Je métais répété ppourtant : un seeul verre,pas plus. Juste histoire de revoir les potos et csauer du bon vieurtx temps fin voilà. Lavie en a voulu autrement cest la fatalité. Maintneant c'est ffoutu je me remets àà penser à elle, ça va me hanter et je pourrai pas men débarraser .Dieu seul sait sait où je vais finir, mmoi je sais pas. On va enentrer dans le premier bar que je croiesrai allez,je pense que jeme rappellerai pas dde la prchoaine tournée.

Mmhm.?.. C'st quoi cette ambiance ... Tout feutré, avec lumières ttamisées... et cett musique ... Je massois et commande une pinte...de plus .En attendant qui estce type chelou sur la scène? Il a lair plus bourré que moi ptain. Sa guitare est cmoplètement déssacordée ... j'irais bien bien lui accorder moimême mais mes jmabes refusent de bouuger et lemonde troune trop vite autour de moi . Il a oublié d'enlever son pied de la ppédale wah-wah ?C'est quoi ces solos on dirait un guitar heero repenti qui 'sest reconverti en troudabou... troubabou... broubadour... en chanteur flok. Il chante pas trop mal parcontre ,sauf quon dirait qu'il essaie de chnater des vieux standarsd jazz mais que ses mains jouent aute chose ...Non mais c'est sûr là, cete musique est encore plus ivvre que magueule. Je jette un coup do'eil dans le fond de mma pinte ...je l'ai pas vue decsendre celle là puuutain je suis vrmaient une épave...

Pourtant je me sens bizarrement... bien. Derrière le barde de mes couilles y a un type qui joue du clavier. C'est tout doux, on dirait un cocon de coton... ça rend tout, je sais pas, duveteux ? Même cette foutue guitare... finalement c'est comme des petites chatouilles dans le dos. C'est agréable, et ça fait sourire. J'ai l'impression que mes pensées se formulent plus clairement d'un coup. J'ai levé mon verre vide à ce gars étrange, il m'a répondu en se tortillant sur sa gratte. Grâce à lui l'air de la salle est aussi alcoolisé que mon sang, mais sa grâce marginale a purifié mon humeur. Ici on se sent bien, le temps passe sans écorcher l'âme, on déambule de travers, mais en paix. Y a même des trompettes à sourdine parfois m'enfin on est pas à ça près, va. Non sans trébucher, je me lève et sors dans la nuit frisquette.

Cette musique à un peu décalé mon univers ce soir. Je sens que penser à elle sur le chemin du retour ne sera pas aussi douloureux que d'habitude. Car ce soir je suis devenu... confortablement engourdi.


Bon   15/20
par X_Wazoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
211 invités et 1 membre :
Tanger
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?