Fergus & Geronimo

Funky Was The State Of Affairs

Funky Was The State Of Affairs

 Label :     Hardly Art 
 Sortie :    mardi 07 août 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Syd Barrett & The Mothers Of Invention part.II (?)

Généralement quand un groupe trouve une formule assez originale, il la garde et la développe pour la rendre meilleure ; Fergus & Geronimo ne font pas les choses comme tout le monde. Funky Was The State Of Affairs est un objet assez différent, les gars se lancent dans une sorte de poursuite de l'héritage des Mothers, mais au lieu de prendre leur côté cartoon psychédélique, ils vont plutôt vers un son plus Art-Punk.

Le disque est un ensemble de titres énergiques, presque Garage-Rock ("Roman Tick" / "Drones") et de délires sonores/enregistrements vocaux Lo-Fi qu'on pourrait croire enregistrés par un patient d'un hôpital psychiatrique ("The Strange One Speaketh" / "My Phone's Been Tapped, Baby" / "The Uncanny Valley" / "The Roman Stuff Is Where It's At") et c'est cette seconde particularité qui pose un gros problème, soit c'est trop barré, soit c'est complètement inutile... A moins que ça soit un objet conceptuel.

L'influence des Mothers Of Invention se fait surtout entendre sur "Roman Nvmerals / Wiretapping Muzak I", "Spies", "Earthling Men", "Earthling Women" et "Wiretapping Muzak II", mais en moins inspiré par rapport à leur effort précédent – dur de rivaliser avec les originaux, quand on se lance sur ce terrain il faut avoir de sacrées couilles, être sûr de ce qu'on fait et du résultat qu'on va obtenir.

"Off The Map" est réussie, mais fichtrement trop courte !! "Marky Move" avec sa basse groovy, son saxophone Free-Jazz et ses clap-clap sautillants apporte un certain côté The Clash qu'on n'avait pas vu venir et ça s'enchaîne avec la piste ultime "Funky Was The State Of Affairs" et son clavier "à la Stevie Wonder", des cuivres bien classes, des cris de possédés, un solo de saxophone, des chœurs réussis qui viennent nous achever... Pourquoi il n'y a pas plus de titres comme celui-ci bordel ? C'est dans le Free-Jazz funky qu'ils auraient dû se lancer, pas dans l'Art-Punk.

En réalité Syd Barrett semble s'être barré ou a perdu en intérêt dès la deuxième piste ; reste l'influence des Mothers Of Invention et je ne sais pas trop si ce 2è album de Fergus & Geronimo est digne des Mothers ou s'ils se sont plantés en s'attaquant à plus gros qu'eux... C'est assez déjanté, parfois marrant, parfois incompréhensible, ça part dans tous les sens, c'est maîtrisé à d'autres moments, ça parle d'aliens, de pensées contrôlées... un tiers bon, un tiers moyen, un tiers mauvais, mais surtout une idée de départ gâchée.


Correct   12/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
132 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused