Orval Carlos Sibelius

Ordre Et Progrès

Ordre Et Progrès

 Label :     Born Bad 
 Sortie :    vendredi 28 avril 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Je découvre Orval Carlos Sibelius en 2017. Enfin, j'avais déjà jeté une oreille, comme tout le monde, sur le fameux album "Super Forma" en 2013 mais vu que je suis un vieux con, je n'avais pas trop accroché...

Lorsqu'en 2017 donc pour la sortie de son nouvel album Ordre et progrès, une image d'un clip youtube prêt à être enclenché apparait sur mon mur Facebook, dans lequel on aperçoit Axel Monneau de son vrai nom, déguisé en légionnaire romain et que j'apprends qu'il a sorti un album chanté en français, sur Born Bad, avec dans son groupe Philippe Thiphaine (Heliogabale) à la guitare, je me dis qu'il est temps de se (re)pencher sur son cas. Allez j'appuie sur "Play", le titre s'intitule "Coupure générale" et la vidéo suit notre bonhomme dans son costume rouge déambulant dans Paris, 8°6 à la main. Putain la claque. Déjà le clip est génial, Orval Carlos Sibelius qui se promène sur le parvis de la BNF à la rencontre des gens comme ça, c'est bien marrant mais surtout quelle chanson ! Genre musical : Péplum pop donc ! C'est épique, intense, spectaculaire et pop dans les mélodies au sens Brian Wilson du terme. Waouh ! Une rencontre improbable et incroyable entre un groupe "noise" et des orchestrations vertigineuses : violons, cuivres ou pianos en forme d'ascenseurs émotionnels. Pas forcément simple d'accès au premier abord car très chargé (jusqu'à 140 pistes par morceaux dixit le site de Born Bad) mais d'une beauté et d'une pureté rare. Le chant lunaire d'Orval est parfait, les paroles en français collent bien et sont suffisamment simples pour ne pas cannibaliser l'ensemble.

Alors quels titres écouter en priorité ? Quels morceaux sortent du lot ? Bonne question surtout que d'une traite le disque est assez déstabilisant. Sur les 10 plages, j'ai un léger faible pour "Cœur de verre" et son intro électro qui enchaine sur un joli "mid tempo" emmené par un "gimmick" de violons très beau. "Coupure générale" le premier extrait dont je vous parlais tout à l'heure est un tube qui n'en sera jamais un et c'est tellement dommage. "Locus Solus" intermède musical lorgne lui brillamment vers la sunshine pop avec son clavecin. "Les oubliés" avec son rythme binaire, ses lourdes incursions de cuivres et son refrain aux paroles entêtantes "le bonheur se repend comme un cancer" est aussi une belle réussite... comme les 9 titres de ce petit bijou.

Un grand disque donc.


Excellent !   18/20
par X_Plock


  Ecoutable sur http://shop.bornbadrecords.net/album/ordre-et-progres


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
373 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?