This Mortal Coil

It'll End In Tears

It'll End In Tears

 Label :     4AD 
 Sortie :    1984 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Le premier album de This Mortal Coil est une vraie réussite. L'intérêt du projet de Ivo Watts, fondateur de 4AD, réside notamment dans les diverses collaborations ici présentes. It'll End In Tears nous propose sur un même album des participations avec Dead Can Dance, les Cocteau Twins ou divers membres de Colourbox, The Wolfgang Press... bref tout le gratin de 4AD de l'époque.
Ivo Watts-Russel a toujours voué un respect et une admiration sans limite pour divers artistes tels que Big Star et Alex Chilton ou Tim Buckley, c'est pourquoi cet album (ainsi que les deux qui suivront) est quasiment exclusivement composé de reprises.
Ainsi, c'est un réel bonheur que d'entendre "Kangaroo" ou "Holocaust" de Big Star réinterprétés par Gordon Sharp (Cindytalk) ou Howard Devoto (Buzzcocks) et accompagnés par Simon Raymonde (Cocteau Twins) ou Steven Young (Colourbox). Tout en restant assez proches des versions originales, les titres repris par This Mortal Coil sont habités par une âme nouvelle et tellement captivante.
Ici, un seul titres est signé "This Mortal Coil": "Fyt", instrumental sur lequel Mark Cox (The Wolfgang Press) et Martyn Young (Colourbox) viennent prêter leur synthé pour composer quatre minutes de musique éthérée et jouissive.
Tous les protégés de Ivo Watts sont donc présents et les sommets sont sans doute atteints avec "Another Day" (morceau monumental durant lequel Liz Fraser des Cocteau Twins nous dévoile toute la beauté enchanteresse et fragile de sa voix), ou avec "Waves Become Wings" (écrit, composé, joué et chanté par Lisa Gerrard, qui montre ici elle aussi, toute l'étendue de son talent flagrant et de son charme). Et lorsque Lisa Gerrard s'associe avec Simon Raymonde, ils nous offrent un superbe "Barramundi", étrange et planant à souhait dont on les soupçonnait plus que capables. Oui, ces morceaux impressionnent par leur intensité et leur splendeur saisissantes douées d'une force impressionnante. Parfait exemple de cette idée, "Dreams Made Flesh" présente Lisa Gerrard et Brendan Perry faisant la démonstration de leurs aptitudes à créer ces ambiances si particulières et si intimistes. Et lorsqu'il faut jouer rock, c'est Robin Guthrie et Simon Raymonde (Cocteau Twins), Manuela Rickers (Xmal Deutschland) et Robbie Grey (Mondern English) qui s'y collent, et nous dévoilent une réprise géniale de "Not Me" de Colin Newman de Wire.

It'll End In Tears est donc un album magistral peuplé de ces atmosphères si spécifiques de l'époque et de 4AD, envoûtantes et intenses, qui vous entourent et vous possèdent pour ne plus jamais vous quitter.
Alors, si tout cela doit se terminer par des larmes, il ne peut s'agir que de larmes de bonheur, tellement cet album est impressionant de pureté et de grandeur.


Excellent !   18/20
par X_Jpbowersock


 Moyenne 18.00/20 

Proposez votre chronique !



Posté le 01 mai 2005 à 22 h 22

Pas grand chose à rajouter à la critique, de X_Jpbowersock avec laquelle je suis en phase complètement, de cet album magnifique qui me fait l'effet "Madeleine" de Proust quand je le réécoute ! Intense !
D'autres, comme les membres de New Order devraient le réécouter car à défaut "d'attendre le chant des Sirènes", ils feraient mieux de s'inspirer du "Song For The Siren" de cet album chantée par la voix divine de Madame Elisabeth Fraser !
Un must du label 4AD qui résume vraiment toute l'époque des années 80 avec des groupes à leur apogée... dans l'ordre d'apparition, Cindytalk, Cocteau Twins, Colourbox, The Wolfgang Press, Dead Can Dance, Modern English, XMal Deutschland ! Rien que d'écrire ces noms, je frémis...
Pour ceux qui n'auraient pas le bonheur de connaître cet album : "HEUREUX QUE VOUS ÊTES !" Vous allez bientôt connaître un bonheur intense...
Excellent !   18/20



Posté le 04 mai 2005 à 08 h 42

Moi aussi tout comme X_Jpbowersock et Ethebunnymen je suis une inconditionnelle du mythique label 4AD et ce disque fut une excellente initiative: réunir le meilleur de chaque groupe phare 4AD du moment.

Que vais-je pouvoir ajouter à l'excellente chronique de X_Jp et celle de Ethebunnymen ??
Que moi aussi je suis transportée par cet album: les musiques, les voix si magiques, c'est un bijou comme 4AD a en beaucoup produit, c'est un moment de pureté, de bonheur musical. J'ai toujours autant de plaisir à l'écouter depuis près de 15 ans que je possède ce disque. A écouter absolument...
Excellent !   18/20







Recherche avancée
En ligne
453 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :