Woods

Love Is Love

Love Is Love

 Label :     Woodsist 
 Sortie :    vendredi 19 mai 2017 
 Format :  Album / CD  Vinyle  Numérique   

Depuis le milieu des années 2000, le printemps venu, il est un rituel presque immuable : Woods sort un album. L'année 2017 ne fait pas exception à la règle et le mois de mai a vu la sortie de Love Is Love. Enregistré entre novembre 2016 et janvier 2017 et composé de six morceaux pour un peu moins de trente-deux minutes de musique, ce nouveau disque reprend les choses là où le précédent, City Sun Eater In The River Of Light, paru en 2016, les avaient laissées. Jeremy Earl et son groupe œuvrent toujours dans leur folk-rock à tendance psychédélique où les guitares et les improvisations ont la part belle, ainsi que les cuivres, ces derniers peut-être davantage que d'habitude. J'en veux pour preuve "Bleeding Blue", guidée par une trompette du plus bel effet, aérienne et légère, de délicates flûtes se faisant également entendre sur la fin du morceau, tout comme de belles harmonies vocales. Sur le premier titre, l'éponyme "Love Is Love", c'est la guitare qui est mise en avant, à grand renfort de solos tordus et déstructurés, les cuivres étant là en soutien. "Lost In A Crowd" est bucolique à souhait, tout en délicatesse, un piano et des claviers vaporeux se distinguant, quand l'instrumental "Spring Is In The Air", qui atteint les dix minutes, voit le groupe travailler un motif obsédant et répétitif, où un clavier étrange répond à des cuivres et des flûtes nonchalants, les uns et les autres s'entrelaçant comme il se doit. "Hit That Drum" remet les pieds dans le bain psyché éthéré et "Love Is Love (Sun on Time)", qui referme le disque, est une espèce de version réarrangée et plus rapide du morceau-titre qui ouvre le disque. Efficace en diable (toujours cette gratte !), comme l'ensemble de cet album, elle nous montre que les sorties rapprochées de musique n'affectent en rien le talent des membres de Woods, qui ont assurément de très beaux jours devant eux. Retour au printemps 2018 ?


Très bon   16/20
par Poukram


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?