Syd Kult

Syd Kult

Syd Kult

 Label :     Syd Kult 
 Sortie :    vendredi 27 janvier 2017 
 Format :  Album / CD   

Vous allez voir, l'effort que je vous demande est minime. Le groupe s'appelle Syd Kult, l'album s'appelle Syd Kult et il sort sur le label Syd Kult. Si vous ne retenez pas ça, c'est que vous ne faites pas votre devoir de mémoire et alors c'est Shame on You comme le chantait si justement Ophélie sitôt qu'elle extrayait la pine essorée à Charly de son orifice buccal souillé.
Maintenant que je vous ai collé cette image de blacks-on-blondes dans la tête, j'espère qu'il vous reste tout de même un tout petit peu d'attention pour vous intéresser au trio qui, je le précise pour ceux qui auraient encore des a priori sur mes goûts musicaux, ne pratique ni le Grind, ni le Death, ni le Black et n'entretient aucun rapport, de près ou de loin, avec le Métal. Bien au contraire, ici on cause plutôt Folk, Dark Rock acoustique ou Deep Rock, porté par la voix chaude et puissante, légèrement rauque, de Cyril Delaunay. Oui, cela sonne comme un extrait d'un mauvais roman de Barbara Cartland mais, que voulez-vous, pour l'avoir entendu un soir de mai à La Cantada en ouverture des toujours excellents The Last Embrace, ce sont bien les qualificatifs que je souhaite employer.
L'appréciable avec Syd Kult c'est qu'outre les ambiances profondes ("Deep" donc), subtilement mélancoliques (la beauté simple de "Another Season"), la formation ne se réduit pas à une écriture pour guitare – basse – percussion. On y trouve aussi du piano, des cordes, de subtils beat Trip-Hop ("Already Down") et le titre d'ouverture "Heroes End" devrait immédiatement vous faire adhérer au propos. Et moi qui suis d'habitude si peu versé dans ce genre musical (j'ai encore en mémoire le traumatisme profond que fut l'achat de l'album de Jude No One Is Really Beautiful et je ne peux plus entendre une chanson de Jeff Buckley sans me rouler en boule), il y a ce truc indéfinissable dans la musique de Syd Kult qui fait que je suis séduit : un parfum, une atmosphère, un sens de l'épuré où seul le nécessaire est mis en valeur, avec élégance.
Si vous voulez bien me croire sur parole, il va vous falloir écouter ce disque.


Bon   15/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
239 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
À quoi te fait penser le design actuel du site?