Ghost

Infestissumam

Infestissumam

 Label :     Loma Vista 
 Sortie :    mardi 09 avril 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ceux qui ont déjà vu Ghost en concert savent que c'est un spectacle unique, théâtral, envoûtant, animé par les Nameless Ghoul et Papa Emeritus. Mais en plus d'être un visuel, c'est aussi une bouffée d'air frais apportée au Heavy Métal et à la musique Rock Progressive de ces dernières années, un peu à la manière de ce que donna Notre Dame au Black Métal à la fin des années 90.
Ce qui énerve les fans de Métal, c'est du moins le sentiment que j'ai, c'est que Ghost a réussi à attirer des néophytes dans son giron et, les puristes, ils n'aiment pas trop ça de devoir se mélanger avec des gens qui n'ont pas fait allégeance au Métal depuis au moins de dix ans. En dessous, on est juste un petit caca indigne, un petit nouveau avec une tête à claque qui arbore fièrement le t-shirt d'un groupe mainstream et dont la veste à patches ne sent pas suffisamment la sueur et / ou le vomi pour être crédible. C'est comme ça mon pote, tes habits de métaleux ils sont tout neufs, un peu comme cette chemise que ta mère te force à porter lors de la rentrée de classe pour montrer que t'es un garçon comme il faut et pas un délinquant qui s'habille comme un sac.
Je me rends compte qu'il va falloir parler de musique tout de même. Ok. Donc ceux qui suivent Ghost depuis le début ont tendance à dire que Infestissumam est très en-dessous d'Opus Eponymous (dont j'ai le t-shirt d'ailleurs), notamment parce qu'il est plus Pop, plus Rock 70's et donc trop grand public. C'est un argument qui peut s'entendre et il est vrai qu'un titre comme "Ghuleh / Zombie Queen" pourrait charmer à peu près n'importe qui dont les oreilles sont en bon état de marche. Mais moi je m'en branle de tout ça : j'aime les riffs 70's, ce chant mélodique qui ne grimpe pas idiotement dans les sur aigus, ces chœurs d'église, ce clavier vintage, bref, il me botte bien ce Infestissumam même si, effectivement et d'un point de vue purement subjectif, je le place sous Opus Eponymous mais surtout largement au-dessus de Meliora et merci bien, rien que pour "Body and Blood".
Fortement recommandé pour faire un premier pas dans le monde du Heavy. Ensuite, je vous parlerai de Hammers of Misfortune ou de trucs du même genre...


Sympa   14/20
par Arno Vice


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
159 invités et 2 membres
S.
Pliskin
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :