The Inspector Cluzo

The 2 Mousquetaires

The 2 Mousquetaires

 Label :     Fuck The Bass Player 
 Sortie :    vendredi 13 avril 2012 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Ils sont deux, ils sont Français, ils sont fiers de leurs origines Gascogne, ils n'ont besoin de personne pour gérer leur carrière, ils font tout eux-mêmes, adepte du Do It Yourself, "One For The Two, Two For The One" voici The 2 Mousquetaires : The Inspector Cluzo.

Ce 3è album est en fait un double projet, un CD bien évidemment et une BD faite par leur ami Taïwanais Chris "Chaos" Lin, avec chaque titre illustré. Ce coup-ci les French Bastards semblent maîtriser à la perfection "leur son" Funk'n'Roll bien dur, en ajoutant encore un peu plus le côté bluesy qui nous fait occasionnellement salut. Très peu d'imperfections, beaucoup de justesse dans le chant toujours aussi décomplexé, les riffs de guitare de Malcolm envoient du pâté (d'ailleurs ils en produisent... pour de vrai), Phil a toujours autant le groove dans la peau derrière ses fûts, les cuivres accompagnent justement, ni trop ni pas assez et l'orgue discret est toujours là pour amener un petit côté 70's ; on a peut-être dans nos oreilles leur meilleur disque à ce jour !

Cette fois-ci qui peut bien en prendre pour son grade ? Toujours avec un certain degré d'humour, ils tapent sur les bobos ("Fuck The Bobos" avec l'esprit James Brown), les adeptes de câlins gratuits ("Fuck Free Hugs" véritable Funk Blues Rock), la chuchoteuse Bruni ("I Want To MMM The Wife Of The French President"), les footeux ("Telefoot") – le groupe est pro-rugby, fervent défenseur du Stade Montois – et encore les traders et la mondialisation ("Wild and Free: The Indignés Song"). Ils se permettent aussi une réécriture cinglée de leur hymne éponyme avec "Put Your Hands Up" et une reprise plus rapide de "Move On Up" de Monsieur Curtis Mayfield ; 2 bons cadeaux. Malcolm se prend même pour James Brown une seconde fois avec le grand "Power To The People", écrit clairement pour la scène – là où ils brillent le plus, comme les White Stripes ont pu le faire –. Et au cas où certains voudraient encore les faire chier avec le fait qu'ils chantent en Anglais, ils leur dédient "Why a Vulgar French Band Cannot Play Shitty English Pop Music" ; et une mandale dans la panse de plus !

The Inspector Cluzo, en plus de prôner le Do It Yourself, sont de grands défenseurs de leur patrimoine ; comme je l'ai dit plus haut, ils sont fiers de leurs origines Gascogne et n'hésitent pas à utiliser le Gascon à la fois sur disque (la parlée "Adishatz" et la traditionnelle "Que Som Cabelhs") et sur scène, souvent à la fin des concerts pour remercier le public.

La France pourrait aussi être fier d'avoir des Artistes complets capables de réaliser 3 albums en totale autonomie, de tourner dans une trentaine de pays sur presque tous les continents grâce à leur débrouillardise et quelques aides locales, de produire et promouvoir leur musique et leurs produits locaux à travers le monde (des Artistes-Fermiers-Producteurs, ça ne courent pas les rues), du pâté, du foie gras, de l'alcool et j'en passe... ils font de la putain de bonne musique, sont de plus en plus connus à travers le monde et en plus ils font de la bonne bouffe qu'ils partagent au gré des concerts, alors pourquoi la France semble autant les bouder ? Ah, ils ont une grande gueule... Pourtant c'est bien de chez nous ça, non ?


Excellent !   18/20
par Beckuto


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
316 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les téléchargements et vous...