Johan Asherton

Paris [La Maroquinerie (au Café)] - mercredi 03 novembre 2004

Un concert parisien, aussi éclair soit-il de Johan Asherton, mérite un compte rendu digne de ce nom. Ayant été enchanté par cet artiste à l'Olympia durant la Crossroad Night de juin dernier, je voulais absolument le revoir jouer plus de trois morceaux. La date du 3 novembre était donc cochée depuis plusieurs semaines sur mon calendrier. Arrivé en retard au café de la Maroquinerie, j'assiste seulement au dernier morceau du concert de Kenyon, qui assurait sa première partie. Trop peu pour se forger un avis.

Une petite mousse après, une charmante chanteuse et son harmonium, accompagnée d'un musicien nous offrit un moment agréable. Une musique douce et légère. Elle s'appelle Charlotte Greig. Son dernier album, Winter Wood. Sa musique est très belle, se permettant aussi bien de reprendre un chant du XIIème siècle que le "Cotton Crown" de Sonic Youth. Dommage que le lieu ne joua pas en sa faveur, rendu trop bruyant par d'irrespectueux "dîneurs". Une ambiance intimiste et non de comptoir aurait rendu cette performance fragile et envoûtante.

Le temps de se réhydrater, Johan Asherton et son contrebassiste sont déjà sur les planches. Notons que ce dernier a assisté, au milieu de la vingtaine de personnes constituant son public aux deux premières parties. Toujours ce bruit de fond irritant. Heureusement que le concert de Ghinzu eût la bonne idée de commencer, la salle se vida alors de ses "dîneurs", non sans avoir brouiller les deux premiers morceaux et on put alors discerner un peu mieux tous les aspects de la musique. Puis, lorsque Johan attaqua un des trois (ou quatre) morceaux de l'album Trystero's Empire qu'il joua ce soir, les choses s'arrangèrent et on entendît l'ensemble des musiciens, puisque Charlotte Greig, son harmonium et son guitariste, ainsi que Kenyon l'accompagnèrent, à ce moment. Puis, Johan reprit le commandement et on sentit la grâce de ce songwriter. Trente cinq minutes plus tard, Johan se retire, non sans nous avoir expliquer qu'il s'agissait ce soir d'une répétition, en vue du concert lillois de demain. Mais à la demande générale, un petit rappel, en compagnie de tous les artistes, vit le jour.

En somme, bien que l'acoustique était irritante et que la durée était bien courte, le concert était bien sympathique et surtout convivial, d'autant plus qu'il était gratuit. Un artiste rare qui mérite toute votre attention et qu'il faut voir ou revoir, dans des conditions optimum.

PS: Ne vous fiez pas à la note, les critères de notation n'ont pas vocation à s'appliquer normalement pour ce cas précis.


Correct   12/20
par Som'


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
215 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?