Johnny Mafia

Strasbourg [La Maison Bleue] - samedi 02 novembre 2019

Tiens, Johnny Mafia passe une nouvelle fois à Strasbourg ce soir ! On y va ? Oui ? Allez, c'est parti !

Le groupe sénonais, qui termine sa série de concert en compagnie d'un autre groupe à découvrir ce même soir, Not Scientists, passe à La Maison Bleue à l'occasion de la 5ème édition du Turbo Party qui se déroule lors du weekend de nos morts. La soirée est prévue pour durer jusqu'à trois heures du matin mais cela fera longtemps que je serai pieuté. Oui, on se fait vieune (contraction de vieux et jeune) ! On patiente tranquillement au bar en observant la salle qui fourmille de blousons Turbojugend de Strasbourg ou d'ailleurs et en écoutant les deux groupes qui précèdent celui qui est attendu. De regarder et d'estimer la moyenne d'âge du monde rassemblé sur les lieux file un petit coup de vieux quand même !

Johnny Mafia joue à 22 heures passées. Théo et William, chanteurs, guitariste et bassiste, concourent dans leurs pitreries entre des pauses débiles et des grimaces. Fabio, le plus frisé des quatre potes, sapé d'un pantalon couleur schtroumpf et d'un t-shirt blanc au logo Carrefour, pousse de temps en temps des petits cris et s'applique à forer l'air jusqu'à nos tympans avec les distorsions de sa guitare. Il est question de puissance et de fun ici. L'agression, si l'on peut nommer ainsi, est joyeuse. Je n'ai toujours pas retenu certains titres de morceaux, de mémoire, depuis la fête de la Musique à Sens, mais ce n'est pas grave. Il y a du Prince De L'amour, un peu de Michel-Michel Michel et du split single réalisé avec Not Scientists. Nous passons à deux, ma compagne et moi, un bon moment et c'est le principal.

Jusqu'à "Crystal Clear", l'enchaînement sur des distorsions nirvanesques et le "Ride" final, Johnny Mafia assure toujours avec son rock punk qui fuzze et qui déménage.


Excellent !   18/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
301 invités et 1 membre :
X_Wazoo
Au hasard Balthazar
Sondages
On vient de te dire que le morceau que tu as encensé est l'œuvre du groupe que tu conchies le plus