Lysistrata

Epinal [La Souris Verte - Petite Salle] - vendredi 08 juin 2018

 Lysistrata
Le lendemain encore, je trouve difficilement les mots. Ce groupe m'a mis sur le cul ! Ce sont des gosses, à mes yeux de quadra qui en a vu en route vers le versant de la cinquantaine, et pourtant ils m'ont mis sur le cul !

Après une mise en bouche, ou plutôt en oreille, avec ce qui s'annonçait de bien pour la soirée avec le pourtant bon groupe strasbourgeois, Another Five Minutes, le groupe de Saintes, une fois installé, a emmené le public dans son carré sonique pour un concert un cran au dessus au niveau de l'ambiance. Des morceaux, il y en a eu des longs et des très longs, sortis des gros amplis mis face à face, en perpendicularité avec la salle emmenée alors dans des montagnes russes sonores et mélodiques. On a plané, on a pogoté (pas moi), on a agité la tête sans forcer avec des changements de tempos dans des morceaux progressifs. Il y a même des gars qui sont venus en bande pour fêter une fin de vie de garçon d'un de leur pote, chacun portant un maillot similaire où est marqué "burried man". Accélérations, ralentissements ou accalmies atmosphériques, puis à nouveau des accélérations. C'était comme si le At The Drive-In de Relationship Of Commands en plus speed virait Explosion In The Sky d'un coup de pied au derrière à des moments, sans crier gare comme le jeune guitariste venu subitement bousculer le public en fin de concert, y abandonnant son instrument coloré entre de bonnes mains pour conclure en beauté et en larsen une communion sonique et physique entre la scène et la salle !

Il n'y a pourtant pas de secret. Ces gamins aimant Fugazi et Sonic Youth n'ont pas cessé de tourner et de tourner, encore et encore pour en arriver à ce qu'ils ont donné, déjà dans la petite salle spinalienne mais aussi ailleurs assurément. Lysistrata est impressionnant en live, autant musicalement que de maturité, de maîtrise. Plus impressionnant que sur disque, même si The Thread a tourné trois ou quatre fois dans l'habitacle sur la route du retour entre soleil et pluie d'orage. Il ne faut pas se fier à leur âge à ces trois-là. Hier soir, tout comme eux, j'avais vingt ans !


Exceptionnel ! !   19/20
par Pascha


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
226 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Fermez les yeux, je vous dis "Musique", vous voyez :