Bärlin

Paris [Point Ephémère] - jeudi 15 mars 2018

Mes rencontres avec la clarinettes furent rares, mais intenses. D'abord, il y eu "Pierre Et Le Loup" et le fantastique thème du chat. Puis ce solo sur "Le Vent Nous Portera". Enfin, il y aura ce concert de Bärlin.

Annoncés en première partie d'Esmerine, je me "résouds" à aller voir si ça vaut le coup d'arriver un peu plus tôt. Le concept batterie/basse/clarinette m'intrigue, j'écoute quelques morceaux, ça sent le potentiel, mais il me manque quelque chose dans ces versions studio.

Le groupe commence devant un public clairsemé. Dommage pour les retardataires, ceux qui ont préféré aller picoler ou fumer dehors, ils manqueront quelque chose. Dès les premières notes, le point éphémère devient un club de free jazz, mais du bon, avec ce qu'il faut d'intensité. Alors évidemment, entre le type de formation et le chant, les fantômes de Morphine, 16 Horsepower, le Nick Cave des débuts et Tom Waits des années 80 ne tardent pas à se pointer. De tels grands noms qui viennent à l'esprit, c'est forcément pesant, surtout pour votre serviteur pour qui les 2 derniers font parties de ses références scéniques, et dont l'un des plus grands regrets musicaux est de n'avoir jamais vu Morphine en concert. Donc oui, des fois, on peut parfois tiquer sur la gestuelle, le chant, l'utilisation d'un mégaphone en se disant "Tiens, ça me rappelle quelque chose", mais peut-on leur en vouloir de parfois évoquer les grands? D'autant que dans ce style de concert, si la musique ne suit pas, ça a vite fait de passer pour du ridicule, et ce n'était vraiment pas le cas.

Reprenant légitimement leur souffle entre les chansons, et nous avec, le groupe alterne les moments tendus et explosifs, et si les deux sont nécessaires pour se mettre mutuellement en valeur, je confesse avoir une préférence pour les passages où le trio se lâche, très réussis.

Envoutant de bout en bout, avec un bémol sur le dernier morceau un peu trop lourd à mon goût, ils ont réussi à mettre la pression sur Esmerine (qui soit dit en passant sera grandiose aussi).

En attendant qu'ils sortent un live ou des versions studio aussi intenses que ce qu'ils ont pu proposer ce soir au Point Ephémère, il ne reste plus qu'à prendre son mal en patience et attendre une autre date.

Une belle découverte.


Très bon   16/20
par Francislalanne


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
133 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?