The Vaselines

Paris [La Maroquinerie] - mardi 18 novembre 2014

The Vaselines
Quand je synthétise géographiquement toute la musique que j'aime, j'oublie toujours l'Ecosse, l'amalgamant sans doute avec l'Angleterre.
Car oui, il s'agit bien d'un groupe écossais que j'ai vu... Mais on s'en tape non ?
Parlons peu mais parlons bien, The Vaselines a fait mon mois de Novembre.
Et pourtant V For Vaselines, nouvel album du combo, m'avait laissé un peu pantois. Pas mauvais, mais un peu trop redondant, un peu trop sage.
Ceci ne m'a guère empêché de prendre ma place, ne les ayant encore jamais vus et les écoutant depuis un bon moment, j'avais grand hâte !

Bon point, le concert se tient à la Maroquinerie, superbe salle si on fait abstraction des marches qui peuvent se révéler pratique pour les petites gens, comme atrocement pénible à franchir dès qu'elles sont encombrées.
Schwervon, duo jouant un indie rock dans l'esprit des Vaselines assure la première partie. Malgré une certaine joie d'ouvrir pour "The best fucking band in the world" dixit le chanteur guitariste, l'ennui arrive vite. Les mélodies accrochent, mais une certaine platitude ressort.
C'est au merch que l'on retrouve Frances, des T shirts du groupe et le dernier LP susnommée vendu dans tous les formats. Je commets l'erreur de lui demander si par hasard ils n'auraient pas Sex With An X ou Enter The Vaselines (excellente compilation regroupant tout le matériel du groupe avant 1990), ce à quoi elle me répondra par un simple No en me lançant un regard qui voulait dire "Tu le trouves pas assez à ton goût notre dernier ?" No offense Frances ! Incartade vite oubliée, car c'est avec un sourire non dissimulé qu'ils entament leur set, et d'une bien belle manière avec "Oliver Twisted". D'emblée les voix font des étincelles ! "High Tide Low Tide" tiré du dernier album fait suite. Mes craintes concernant les chansons du dernier LP s'envolent aussitôt. Ce titre entrainant, roule sur les rails du sublime jusqu'à... L'accident.

La corde de Mi grave du bassiste lâche soudainement, laissant le groupe conclure le morceau sans basse. Il fallait le souligner vu la rareté de la chose. Le duo en profite alors pour fabuler une histoire autour de l'adoption du bassiste, bientôt ex adopté s'il ne change pas rapidement la corde nous précisent-ils. L'humeur taquine est au rendez-vous, elle s'insinuera également entre les deux compères pendant tout le reste du show ; Frances reprochant d'un ton sarcastique à plusieurs occasions des changements de setlist de dernière minute effectué par Eugene. On ne sait plus si on a devant nous deux adolescents attardés ou un vieux couple mais une chose est sûre, ils sont à l'aise et content de jouer en France. Ils ne manqueront pas de nous le répéter par ailleurs.
Le set reprend, énergique, et pioche de manière homogène dans tous les LP. Les titres de la première période sont majoritaires mais Sex With An X n'est pas délaissé pour autant ("It Wasn't All Duran Duran", "Such A Fool", "Sex With An X", "Devil Inside Me", "Ruined").Les incontournables "Molly's Lips", "Jesus doesn't Want Me For A Sunbeam" et "Sun Of A Gun" sont de la partie. Sur ce premier, les Schwervon les rejoignent équipés des fameux klaxons, visiblement heureux de les faire couiner sur chaque refrain.
Mais la véritable perle attendue c'est "Son Of A Gun", qui conclut parfaitement ce set chargé.
Et ce n'est pas fini, ils reviennent pour un rappel d'anthologie avec "Dying For It" et "Dum Dum". Trop excité pour rester sur place, j'en profite pour partager un léger pogo avec quelques badauds du devant. Personnellement je ne m'attendais pas à "Dying For It": la joie dans la salle est palpable !

Indubitablement je réalise sur le chemin du retour qu'ils ont tout compris ; ce songwriting à la formule ultra simple doublée d'une efficacité épatante (mais ces voix !), l'attitude naturelle et décontractée du duo... A coup sûr les ingrédients du best fucking band in the world.


Excellent !   18/20
par Chaos


  Setlist :
Oliver Twisted
High Tide Low Tide
It Wasn't All Duran Duran
The Day I Was A Horse
Monsterpussy
One Lost Year
Such A Fool
Hairy
Molly's Lips
Sex With An X
Crazy Lady
Devil Inside Me
Earth Is Spending
Jesus Don't Want Me For A Sunbeam
Sex Sux
The Lonely LP
No Hope
Slushy
Ruined
Son Of A Gun
>>>>
Dying For It
Dum Dum


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
332 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?