Les Savy Fav

Barcelone - Espagne [Primavera Sound Festival - ATP Stage] - vendredi 28 mai 2010

 Les Savy Fav
Légère appréhension avant d'aller voir Les Savy Fav. En effet si je connais quelque peu leurs albums sans néanmoins en être un expert (mais les apprécie à leur juste valeur), j'ai également eu la mauvaise idée de poser une oreille sur After The Balls Drop: seul live officiel de la discographie du groupe, totalement (cala)miteux et catastrophique (monologues interminaaaaaaaables entre chacun des morceaux, son édulcoré et chant lamentable : il y a effectivement de quoi rebuter). Alors faudra-t-il s'attendre à une prestation du même acabit ? Tel est donc mon dilemme quand je me rends vers la scène de l'ATP...

Mais voilà, les Savy Fav, à force d'éprouver son noise rock depuis plus d'une décennie, possède désormais un show bien rôdé, et mes doutes s'estompent finalement ainsi bien vite. Oui, il faut me rendre à l'évidence, putain, qu'est-ce qu'ils envoient en live ces Ricains !!! Et puis de quelle façon ! Voilà un groupe sur scène qui se complait à balancer de bons gros riffs bien noisy, bien lourds et tout en puissance tandis que son chanteur s'égosille dans un costume de gorille, et gesticule dans tous les sens autant qu'il le peut. Ce chanteur, Tim Harrington, laissera tomber bien vite sa tenue (c'est qu'il doit faire chaus là-dessous !) pour laisser apparaître son physique... étonnant. Tim Harrington est en fait un grand type à la barbe hirsurte dont la calvitie plus qu'avancée épargne pourtant quelques cheveux au-dessus des oreilles. De plus sa bedaine (puisque notre homme après s'être débarrasser de son costume continuera et terminera le concert torse nu et en short, la classe quoi !) ne laisse pas le moindre doute quant à ses capacités, je n'en doute pas exceptionnelles, à vider les fûts de bière à une vitesse folle. Tout ça pour dire, que notre homme s'apparente plus au redneck sudiste douteux qu'à un chanteur de rock. Et pourtant, le bougre n'a pas son pareil pour haranguer la foule et cristalliser toute la puissance que ses compères ne se lassent pas de balancer derrière lui.
Une heure durant, le rock de Les Savy Fav va littéralement secouer le public du Primavera Sound Festival qui ne tardera pas à créer un pogo bon enfant au pied de la scène. D'ailleurs cette ambiance tout aussi bon enfant donc que survoltée, va entrainer notre homme a se jeter dans la foule histoire d'y chanter un titre quasi-complet. Ben ouais, Tim Harrington est manifestement heureux et le fait savoir.
Ereintant ce concert, vraiment ! Mais au final il ne pouvait y avoir meilleure décision ce soir-là que de programmer Les Savy Fav avant Shellac, qui n'aura plus ensuite qu'à faire parler la poudre pour embarquer un public déjà bien chaud...


Parfait   17/20
par X_Jpbowersock


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
198 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...