Brendan Benson

Lille [Le Splendid - Ground Zero Festival] - samedi 24 octobre 2009

Le festival Ground Zero s'offrait en cette année 2009 sa première édition et rejoignait par la même occasion la grande et nombreuse famille des festivals de la région Nord-Pas-de-Calais. L'événement en question se déroulait dans des endroits variés et parfois atypiques de la métropole et proposait une affiche des plus éclectiques. Pour une première édition, le succès a semble t-il été au rendez-vous, à l'image du public qui garnissait la majeure partie de cette sympathique salle qu'est le Splendid.
Avant Nosfell (pour qui la majorité de la foule avait fait le déplacement) et les ridicules Izia, c'est Brendan Benson qui ouvrait la soirée.

Initialement programmé à 19h30, le natif du Tennessee (qui arborera d'ailleurs une tenue digne de Tom Sawyer) ne fera son entrée sur scène que vers 19h50. Au lieu de décaler chaque acte, c'est le set de Benson qui sera purement et simplement raccourci. Au final, nous n'aurons droit qu'à une grosse demi-heure de concert, dommage !
Après un bref "Hi, i'm Brendan Benson and this is my band", "A Whole Lot Better", titre d'ouverture du dernier album commence. Le son est assez moyen mais l'énergie est là et on prend le même plaisir qu'à l'écoute du disque. "Don't Wanna Talk", probablement le plus gros tube de "My Old, Familiar Friend" enchaîne derrière. Benson est parfaitement épaulé par ses compères sur les chœurs ce qui nous donne, là encore, une interprétation au moins aussi convaincante qu'en version studio.
Quelques titres plus anciens sont ensuite joués (aucun du premier opus néanmoins). Benson nous dégainera même pour l'occasion sa guitare acoustique. Il faut dire que l'ami a un bon paquet de chansons pop/folk dans son répertoire et il était donc logique qu'il nous en interprète un petit échantillon. Malheureusement, la batterie qui souffre d'une qualité de son douteuse et d'un volume mal adapté, aura tendance à "écraser" ces morceaux plus calmes.
Passée cette petite déception, nous voilà déjà dans la dernière ligne droite. Le nouvel album est de retour avec le single "Garbage Day", chanson pop efficace dont les orchestrations ont disparu à l'occasion du passage à la scène. "Feel Like Taking You Home" et sa rythmique entrainante résonne ensuite et fera bouger les têtes une dernière fois, car oui, c'est déjà fini. Brendan Benson et ses trois musiciens saluent brièvement le public qui se contentera d'applaudir poliment et déjà les roadies commencent à démonter le matériel, inutile d'en attendre plus donc.

Si un festival est rarement l'occasion pour un artiste de s'étendre des heures durant, les 30 minutes auxquelles aura eu droit Brendan Benson auront finalement surtout été sources de frustration. Après quasiment 15 ans de carrière, le chanteur américain aurait surement mérité un peu plus de considération. Après la dernière tournée effectuée avec les Raconteurs, c'est un peu le retour à la réalité d'une carrière solo plus discrète.


Sympa   14/20
par Billyjoe


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
141 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?