French Cowboy

Paris [Point Ephemere] - mardi 28 octobre 2008

Soirée prolifique au Point Ephemere, puisque ce sont 3 groupes qui sont annoncés. Les French Cowboy, soit la suite des géniaux Little Rabbits, ayant invité des amis américains à ce joindre sur cette mini-tournée.

Golden Boots pour commencer. Vraiment pas fan, j'ai trouvé ça très mou. La prestation des Solace Brothers était plutôt agréable, mais gâchée en partie par un spectateur complètement bourré dans les premiers rangs.

Les French Cowboy arrivent donc sur scène, accompagné de Lisa Li-lund. J'avais des craintes quant à la présence de cette dernière. Je trouve que le côté pop enfantine qu'elle amène sur le dernier album assez décevant. Fort heureusement, nos anciens petits lapins possèdent un album et demi de bonnes, voire très bonnes chansons. Et ils savent les adapter en live. On commence donc par un "Little 15" de Depeche Mode a capella au début, et qui finira en version assez rock. La suite sera une succession de ballades tendance folk alternant avec des morceaux plus péchus. Et si les chansons calmes constituent une agréable surprise (le chant de Lisa Li-lund passe plutôt bien), c'est quand le rythme et la basse seront plus présents que le concert atteindra de bons, voire de grands moments. L'enchainement "End Of The Story" - "Stormy Weather" (hommage très prononcé à Jesus And Mary Chain) - "Shake" prouve bien qu'actuellement, ce groupe est encore dans les hautes sphères du rock Français.
La suite sera plus calme, mais l'ambiance, et les conditions dans lesquelles nous ont mis ces premières chansons nous ferons passer une excellente soirée, avec au passage, une géniale reprise du Back To Black de Amy Winehouse (l'ombre de Morricone ne semble pas bien loin) où Frederico Pelligrini invitera une spectatrice pour un slow torride suivi d'une théâtrale mise à genou. Drôle, mais la mélancolie de la chanson demeure intacte, chapeau les gars. Chapeau aussi pour la classe avec laquelle le concert a été joué, la rythmique toujours impeccable, et la guitare de Stéphane Louvain planante à souhait (notamment sur "Timeless Melody"). Un peu de calme avant le rappel.

Rappel qui commencera par Frederico en solo sur "l'Hymne A La Baise", qui contrairement à ce que le titre peut laisser penser ressemble à tout sauf à une chanson de Elmer Food Beat. Dommage que Lisa ne soit pas montée sur scène sur cette chanson assurée les chœurs. Elle le rejoindra sut le titre suivant, puis le groupe, et enfin les Golden Boots et les Solace Brothers pour un bœuf pour un "Happy As Can Be" que tous reprendront en chœur.

Tout le monde se quitte, content de la soirée sur scène comme dans le public. J'admets volontiers manquer parfois d'objectivité sur tout ce qui touche aux Little Rabbits. Ces types (puisqu'il s'agit des mêmes membres) ont eu le courage de mettre de côté 10 ans de leur carrière. J'avoue que la démarche me laissait septique au début, surtout à l'idée de ne plus entendre certaines qui pour moi constituent ce que le rock Français a fait de mieux. J'espère encore les réentendre un jour, mais des concerts comme celui-ci donnent largement de quoi patienter.


Très bon   16/20
par Francislalanne


  Setlist :

Little 15 (Depeche Mode)
Stranger
12000 Waves
Motosurfin' From Nantes
End Of The Story
Stormy Weather
Shake
Supermarket
Asian Bride
Timeless Melody
Matzo Balls
Back To Black (Amy Winehouse)
Leather Boots
Dream

Hymne A La Baise
Rio
Room N°5? ???
Happy As Can Be


Proposez votre chronique !





Recherche avancée
En ligne
128 invités et 1 membre :
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard