Forum =Wire=
Wire
 


Posté le 07 juin 2018 à 00 h 00m 48s

Ca vaut pas Bringing It All Back Home / Highway 61 Revisited / Blonde on blonde

Ou Powerslave / Somewhere in Time / 7th son of a 7th son


Posté le 07 juin 2018 à 00 h 08m 10s

Si.


Posté le 07 juin 2018 à 11 h 53m 05s

C'est marrant j'ai découvert Wire il y a peu de temps, lors d'une orgie post Punk faisant suite au numero hors série de Rock & Folk "du post-punk à la new wave.

Je ne connaissais rien de ces 3 premiers albums et je dois dire que la découverte a été sacrément forte.
Dans le même lot j'ai aussi fait la connaissance de Buzzcocks et XTC.

Quand à comparer à la trilogie de Bowie ou Cure, incapable de donner un avis.


Posté le 09 juin 2018 à 15 h 50m 00s

Je trouve vraiment ce rapprochement entre la trilogie de Cure et les 3 premiers Wire assez hasardeux.
Alors les points communs entre les 2 groupes existent : débuts influencés par le punk, psychédélisme , expression d'un certain malaise , plus emprunt de modernité chez Wire et plus romantique chez Cure...
Il y a une linéarité progressive, sur les 3 Cure (Faith, c'est le petit frère de Pornography) .et plus de rupture et d'ouverture sur les 3 Wire. D'ailleurs Cure, c'est un peu une plongée vers l'introspection et une certaine forme de malaise adolescent ou existentiel. Wire, c'est plus corrosif, plus détaché, plus mature, plus arty, plus varié, plus expérimental ( premier morceau de hardcore, à ma connaissance,par exemple). Wire ont sans doutes ouvert plus de portes que Cure qui étaient plus un aboutissement et une fin en soi. Les 2 groupes étaient géniaux mais pas du tout pour les même raisons et Wire est un groupe monstrueux et certainement le le plus impressionnant du post punk, sur le plan de l'authenticité et de la créativité.

Et puis bon, ceux qui aiment Wire, ne pas zapper la carrière solo de Colin Newman,assez fabuleuse elle aussi.


Posté le 09 juin 2018 à 18 h 23m 36s

D'accord avec Slowdown, c'est assez hasardeux de comparer ces deux groupes que j'apprécie par ailleurs beaucoup.

Mes rapports avec ces deux groupes sont assez étranges et les "pics" d'intérêt se sont souvent croisés.
J'ai bloqué littéralement sur The Cure d'abord, avant de me lasser à la fin des années 80. En fait j'ai laché la discographie à "Desintegration".
Ce qui m'empêche pas d'aller les voir en concert lorsqu'ils ne passent pas loin.
Pour Wire, j'ai eu le déclic avec "The Ideal Copy" puis j'ai laissé un peu de coté.
Du fait de la reformation du groupe début des années 2000, j'ai raccroché avec "Send", au point de monter à Paris pour les voir enfin live (avec Gaylord d'ailleurs)..depuis, je les suis assiduement...
Par contre, j'ai toujours du mal (bizarrement) avec leurs premiers albums, que j'écoute, mais sans frissons particuliers.


Posté le 12 juin 2018 à 18 h 16m 51s

Ils sont quand même très différents les uns des autres, ces 3 premiers albums.... Tu devrais réessayé 154, le 3ème; c'est à mon avis celui qui est le plus dans tes cordes.
Après ces 3 albums, le parcours du groupe devient plus conventionnel (d'ailleurs il y a eu une pause de 8 ans quand même jusqu'au 4eme, The Ideal Copy !).


Posté le 17 juin 2018 à 16 h 33m 39s

Je vais suivre ton conseil !


Posté le 06 juillet 2018 à 10 h 54m 51s

Je viens de terminer ma première écoute des rééditions des trois premiers albums et je ne regrette vraiment pas mon achat.
La remasterisation donne un nouveau relief aux albums qui étaient déjà géniaux. Les livrets sont très complets et très intéressants pour comprendre le processus créatif de Wire. Pour moi jusque là Wire = Colin Newman alors que j'ai appris grâce à ces notes l'importance du rôle de Graham Lewis et Bruce Gilbert.
Les singles et B-sides de la période 154 sont fantastiques, notamment Our Swimmer et Midnight Banhof Cafe que je n'avais jamais pu écouter.
La présence de l'intégralité des démos peut paraître anecdotique mais elle permet de mesurer le rôle immense du producteur Mike Thorne. Est-ce qu'il ne serait pas pour Wire leur Martin Hannett ?


Posté le 06 juillet 2018 à 16 h 41m 27s

C'est une drôle d'idée de proposer de tels objets cds à l'heure où il est possible de ressortir des vinyls d'origine avec un half speed mastering, une technique permettant de proposer une résolution optimale ne dénaturant pas les aigus et ne donnant pas des graves lourds. Wire auraient pu aussi proposer ces rééditions maous costaud en coffret vinyl.

---[Edité le 06/07/2018 à 16 h 48 par Rabbidcat]---

Posté le 08 juillet 2018 à 23 h 30m 41s

J'avais bien tenté d'écouter attentivement WIRE depuis le temps que j'avais lu tout ces critiques se mettre à genoux et se nourrir de leur déchets avec bonheur à la lumière de ce style si incisif et moderne.
J'avais été déçu par PINK FLAG que j'avais trouvé tout aussi sec qu'une galette St Michel par canicule.
Et puis, j'ai retenté l'expérience dernièrement en voyant la tronche des musiciens tout burinés par l'âge, les soucis et l'alcool: de vrais marins de la vie.
Et j'ai pas été déçu - ça non! Concision, puissance, à propos, violence, prise de risque, tout m'est arrivé dessus comme une vague de bonheur et d'impressions. J'étais flamby. Je vais m'y remettre sans tarder dès que j'aurais mieux digéré. Pas mon cassoulet par 30°. Mais la précision chirurgicale d'Autechre et le désespoir de Miles Davis


Posté le 16 juillet 2018 à 19 h 54m 07s

J'ADORE leurs albums récents, Red Barked Tree et Change Become Us. La production est tip top. Comme Foreth leurs 1ers albums je les trouvent bien aussi mais j'ai pas eu ce coup de coeur, peut-être à cause du son/compos qui ont pu mal vieillir ?


Posté le 16 juillet 2018 à 21 h 13m 09s

Perso j'aime bien "Manscape" (1990), situé quelque part entre Information Society et Cabaret Voltaire, mais aussi pour les sons typiques de la production de Neuman pour Bashung (sur "Novice").

---[Edité le 16/07/2018 à 21 h 15 par EmixaM]---



   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 ... ...  17  18 
:: Fiche artiste :: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
216 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Pour toi, la réponse à la grande question sur la Vie, l'Univers et le Reste est :