Ciné & Télé
L'Actualité Ciné !!!
 


Posté le 25 novembre 2006 à 17 h 51m 52s

Non! on ne comparait pas, et moi je citais comme ça des auteurs de thrillers qui me passaient par la tête... oui Nolan c'est plus dans le genre tu as raison... "Nid de Guêpe" par contre je me suis endormi assez rapidement... et Magimel, depuis "La pianiste", je n'ai rien vu d'intéressant avec lui.

---[Edité le 25/11/2006 à 17 h 52 par Robertomiopalmo]---

Posté le 25 novembre 2006 à 18 h 48m 35s

C'est vrai qu'il est en petite relâche ces derniers temps, mais ça reste du lourd quand même.


Posté le 25 novembre 2006 à 19 h 25m 28s

J'ai pas lu de compraisons avec Lynch moi!


Posté le 26 novembre 2006 à 09 h 57m 26s

Je suis allée voir Fast Food Nation, l'adaptation du roman de Eric Schlosser, un film sur les problèmes soulevés par l'industrie du fast food, en plus du problème évident de la malbouffe: la main d'oeuvre, les conditions de travail... C'est édifiant! Je n'aimais déjà pas beaucoup les burgers avant ça et je pense que je serai inacapable d'en remanger un avant longtemps.

---[Edité le 26/11/2006 à 09 h 59 par Lady Godiva]---

Posté le 29 novembre 2006 à 21 h 13m 23s

Vu hier, le dernier Verhoven, Black Book

l'histoire (inspirée de faits réels) d'une juive hollandaise qui s'engage dans la résistance et infiltre le milieu des hauts fonctionnaires des ss en place dans l'pays en couchant avec ses représentants.

Le film bénéficie d'un slogan assez racoleur et d'un sujet sérieusement casse-gueule mais où Verhoven démontre, qu'on aime ou pas ses films, spéciaux il faut le reconnaître, qu'il sait diablement bien raconter une histoire. (bien mieux apparement que De Palma dont l'esthétique du film également rétro, et pour cause, fait irrémédiablement penser en c'moment) et c'est heureusement ce qu'il privilégie ici, non pas en le dépouillant de réflexions, mais en s'attachant à ne pas tomber dans l'doc ou dans l'ignoble. très digne au final.

Le savoir-faire de Verhoven est aussi de savoir jouer avec nos émotions (le camion qui s'encastre et empêche de voir c'qui s'passe, l'enlèvement qui échoue, le dernier plan fuyant sur le début d'un nouveau conflit, cette fois contre la Palestine), pas tant sur le conflit assez sordide qui ne lui sert que de trame réaliste, que pour raconter une vraie histoire.
les portraits sont très tous réussis, jusqu'à l'effroi et au dégoût (le gros ss velu notamment).

et puis, après avoir vu quelques autres de ses films, on voit qu'il donne une place assez intéressante dans son oeuvre aux femmes (leur poitrine aussi d'ailleurs), aux éléments limite trashos-vulgos de façon assez décomplexée et rafraîchissante pour un mec censé être hollywoodien et puis bien sûr à la dictature à lourdes bottes.

un bon film dont les 2h20 se digèrent sans encombrement malgré un rodage un peu laborieux.

prochains déplacements:
>Shortbus
>Dahlia Noir (enfin! même si c'est pourri)
>Le Prestige
>Lady Chatterley ?
>Babel
>le Fils de l'homme

sinon, Lady, y'a pas Avril Lateigne dedans? je savais pas trop quoi en penser vu une telle affiche malgré l'sujet...


Posté le 30 novembre 2006 à 10 h 34m 00s

Ouais c'est un drole de type ce Ver-oven... Ca reste bien Hollywoodien too de meme.

J'ai vu Black Dahlia, c'est vrai que c'est pourri,
ya juste cette petite blonde qui remonte bien le niveau
Prestige, tien encore cette blond-ass , pas mal du tout on voit meme Bowie en Nikola Tesla!!! oubliez pas je suis serbe.

Shortbus, j'irai pas ca a l'air vraiment pourrav...

et les autre films j'en ai pas entendu parler, ni vu.
Recement j'ai vu Bunker Hotel Palace avec le type faisait la bande son en meme temps que le film. Un film etrange ou on a quand meme le temps de se demander ce qu'on va manger apres la projection. Ca vaut pas immortel mais c'est bien passe en fin de compte.

---[Edité le 30/11/2006 à 10 h 34 par Serb]---

Posté le 30 novembre 2006 à 15 h 13m 40s

Vu, il n'y pas longtemps, Le Songe d'une Nuit d'Hiver, c'est l'histoire d'un type qui revient chez lui après dix ans d'absence, on est en Serbie. Quand ce type pousse la porte de chez lui il trouve une femme et sa fille autiste qui ont fuit la Bosnie (et les massacres en tout genres)...D'abord il veut chasser les deux squatteuses de chez lui, et là, on tombe dans le chacun pour sa gueule, dans un pays chaotique où l'après guerre est quasi impossible à vivre tant le passé est omniprésent aussi bien dans les esprits que dans la chair.

Finalement le Type décide de cohabiter avec la mère et sa fille autiste...
C'est justement la maladie mentale, vecteur commun, qui unis tout le monde sans le savoir dans ce pays...une belle métaphore qui rend le film un peu difficile à digérer, et parfois à admettre...de l'amour la dedans semblerai, attendu, voir pathétique, en le regardant je me suis dit, ouais on va encore avoir droit au type, grand sauveur au grand cœur qui va prendre sous son aile la petite malade mentale( qui est interprétée par une petite Serbe magistrale et féerique, une vraie fée cette petite...) et sa mère, et bien finalement pas tant que ça, car comment peut on "refaire sa vie" ou du moins essayer de vivre tout simplement quand le cerveau, la chair, le cœur les immeubles et les rues ont été dévastés et réduits à l'état de cendres, de rien du tout...

Les protagonistes dans le film se réveillent doucement d'un long et douloureux coma / autisme ( guerre qui coupe du monde et de l'ensemble de la planète). Est ce l'amour qui aide et motive à se reconstruire, ou la vison de chaos insupportable qu'on porte sur soi et ce qui nous entoure dans un presque no man's land, qui serait un moteur de reconstruction psychologique et social....

Je viens de découvrir un réalisateur G. Paskaljevic, un serbe ou croate je sais plus, peu importe, qui m'a enfin montré ce que je ne voulais plus voir dans le cinéma dit de "guerre ou d'après guerre", des gens qui s'en sortent à tous les coups, parce qu'après une guerre on a forcément envie de tout reconstruire, on a la niaque, on se relève fort et droit, on a vu pire et on verra certainement d'autres guerre ... etc etc tec... et bien pas forcément, car tout est abîmé, sauf cette petite Fée autiste (huit ou dix ans) qui papillonne au milieu d'une désolation hivernale humaine....
Le Songe d'une Nuit d'Hiver je vous le conseil, ça fait du bien à la tête...


Posté le 30 novembre 2006 à 15 h 19m 00s

Ai regardé lundi sur ARTE, un docu sur l'histoire des USA à travers le ciné par Banks & Harrison. Intéressant.
A voir ce soir sur France 2 à 22h55 un docu sur Jim Morrison. C'est assez rare d'en voir à la TV pour être signalé !

---[Edité le 30/11/2006 à 15 h 21 par PHIL]---

Posté le 30 novembre 2006 à 15 h 19m 15s

Autre découverte actuelle, Princessa, une drôle de surprise, deux filles qui tapinent loin des parents et en sous marin, qui un jour décident de ne plus être des putes mais des princesses, "gratos pour qui veut bien !!"

L'une est de Madrid, et l'autre de la République Dominicaine, cette dernière ne souhaite qu'une chose, rentrer dans son pays et retrouver les siens ...Toute une histoire se tisse autour de ces deux princesse, crédibles, bien interprétées, vraiment pas larmoyantes et chiantes, elles sont justes et pas clichés...

Ce que j'aime bien chez De Aranoa ( Les Lundis Au Soleil) c'est qu'il parle de ceux dont on ne parle jamais, les petits de la vie, pas ceux d'en bas, ceux du fond carrément...et c'est sincère, une belle découverte concernant ce réalisateur.



Quand à Mémoires de nos Pères, ( je trouve ça cool comme idée, une version vu de chaque coté des pays concernés à l'époque...) j'attends de voir la version Japonaise qui apparemment taperait encore plus dans la fourmilière...
La version de Heastwood, bien , juste, honnête, ( comme le bouquin) on n'est même plus surpris aujourd'hui, de voir à quel point la fabrication de héros permet de revenir la tête haute après une guerre qu'on veut finir quoi qu'il arrive...

Le problème, c'est qu'à force de vouloir donner trop d'infos sur la façon dont l'état américain à fabriqué ses héros et toute la manipulation médiatique qu'il y a eu autour, et bien cela a tendance à alourdir la fluidité naturelle et spontanée que l'on connaît à Heastwood, mais bon pour une fois on ne fait pas l'éloge patriotique des enfants du pays qui reviennent de la sale guerre contre les nippons kamikaze...

Pour la petite histoire j'ai découvert un truc, assez terrible en entendant le nom d'un des soldat dans le film, c'est un des héros " porteur du drapeau " (interprété par Adam Beach le Navajo dans Wind Talkers ), qui joue le rôle de Ira Hayes, indien enrôlé comme pas mal d'homme de sa communautés et qui n'a jamais supporté ni cette guerre boucherie, ni le mensonge concernant son héroisme et ceux de ces collègues à leur retour...

Il ne veut pas de cette notoriété, trop abîmé, le type ne supporte ni les conneries de son pays et encore moins les dérives médiatiques de l époques...il sombre dans la came et l'alcool, c'est alors que Johnny Cash lui compose une magnifique chanson à l'époque, Ballad of Ira Hayes...

Comme quoi il y aura toujours des artistes pour immortaliser les plus méconnus de la planète....


Posté le 30 novembre 2006 à 15 h 25m 16s

Et pour finir, je termirai sur un film qui ne merite pas des tonnes, aucuns commentaires, mais qu'on se déplace tout simplement, c'est L' Etoile du Soldat... vraiment à voir.


Posté le 30 novembre 2006 à 16 h 18m 33s

ah! voilà celui que j'cherchais!

c'est bien l'histoire du soldat d'URSS en Afghanistan? On l'voit évoluer parmi les hommes de Massoud entre autres, non ?


Posté le 30 novembre 2006 à 18 h 14m 04s

Yes, avec les gens du coins et tout...
Avec un type qui n'est pas du tout réalisateur mais journaliste et qui a su voir ( dans le plus parfait anonyma en ce qui le concerne) la vie de ces révolutionnaires des montagnes completement oubliée de reste du monde...

J'adore le soldat russe, qui veut être une star du rock et qui se retrouve malgré lui dans ce bordel...on n'est un peu dans le theme de la "bête de guerre", un film sovietique terrible et bien foutu qui doit dater des années 90 je pense...je me suis tout le temps dit qu'on fera jamais plus objectif et humain que La Bete de Guerre (concernant l'Afghanistan), l'Etoile du Soldat est de cette trempe mais en plus insupportable de vérité...


Posté le 01 décembre 2006 à 07 h 40m 38s

Aahhhhhhhhhhh

Dans la marge, sous le chat, à gauche, y a une animation sur la prochaine adaptation au cinéma de "pars vite et reviens tard" de Fred Vargas

Avec José Garcia en Adamsberg

Par regis Wargnier

mmmm, oui, pourquoi pas apres tout.


Posté le 02 décembre 2006 à 17 h 36m 08s

Voilà de quoi en faire fantasmer plus d'un (ou d'une...) :

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_ca ... 94823.html


Posté le 05 décembre 2006 à 08 h 30m 39s

Elles sont toutes les deux (scusez) bonnes mais sont elles bonnes actrices parce que pour Beyonce, je demande à voir

hihi je demande à voir, tu m'étonnes




   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13 ...  588   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
184 invités et 1 membre :
FrillyApe
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :