Musiques
Lennon ou McCartney?
 


Posté le 15 janvier 2015 à 21 h 50m 20s

Thanks!


Posté le 15 janvier 2015 à 22 h 05m 01s

De loin comme ça par rapport à ce qui a été dit, sachant que ça fait un moment que j'ai pas écouté tout ça et que je suis pas le fan au courant de tout, j'ai surtout l'impression que ce qui est intéressant dans Sergent Pepper, c'est sa continuité et son homogénéité qui fait que c'est un album assez singulier. Mon préféré c'est Rubber Soul, mais préféré c'est vite dit, c'est une bonne occasion d'écouter ou réécouter ces albums.


Posté le 16 janvier 2015 à 10 h 35m 01s

Posté le 16 janvier 2015 à 11 h 07m 12s

Sgt peperr
S, c'est pour ainsi dire le 1er album de prog' , ou xu moins pré-prog'. Je ne vois pas trop de précédent, hormis un morceau comme Good vibrations qui résume assez bien la démarche.


Posté le 17 janvier 2015 à 09 h 36m 42s

The Beatles - Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band

Loin de moi l'idée de faire du mauvais esprit pour le simple plaisir de prendre à contrepied l'avis général, j'avais simplement envie de vous donner mon opinion à deux cents sur ce monument de la musique pop-rock.

Comment attaquer ce disque? Régulièrement n°1 des différents classements musicaux (201 semaines dans les charts, premier album rock à avoir reçu un grammy, meilleur album rock, meilleur album pop, 1er album à devoir écouter au moins une fois dans sa vie, j'en passe), impossible de formuler la moindre opinion négative à son encontre sans déclencher presque instantanément une fatwa beatlemaniaque. Alors que peut-on lui reprocher?

Tout d'abord, rendu lui son dû. Reconnu comme étant le premier concept album, Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band ou Sgt Pepper pour les intimes, atteint en tout cas des sommets en matière de production et d'instrumentation pour un disque pop à l'époque. Guitare, basse, batterie, bien sûr, mais également harmonica, piano, percussions, harpe, clavecin, cuivres, jusqu'à un orchestre symphonique de 40 personnes pour "A Day In The Life", les instruments sont variés et les textures multiples.

Après avoir définitivement délaissé la scène, les Beatles se consacrent uniquement à la musique et en profitent pour expérimenter avec le matériel d'enregistrement des studios d'Abbey Road, qui sont en pleine évolution à l'époque (4 à 8 puis 16 pistes), ainsi aucun son sur l'album n'est laissé au hasard, et il y en a un bon paquet. Dans cette optique, c'est l'un des premiers vinyles à posséder un locked groove, c'est à dire que le sillon bloqué supposé retenir le bras pour ne pas qu'il échoue lamentablement sur l'axe est enregistré, produisant un "morceau caché" composé d'une boucle sonore qui se répète à l'infini, tant qu'on ne lève pas le bras de la platine. D'ailleurs, ce procédé perd tout intérêt en cd, où la boucle a simplement été répétée trois fois et collée à la fin du dernier morceau.

Le concept est celui d'un concert du Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band, groupe fictif interprété par les Beatles, dans le style des spectacles musicaux, avec bruits du public, introduction des musiciens, et un thème repris au début et à la fin. Pour ce qui est de la musique, si on est bien loin du rock'n roll des débuts, l'album reste dans la continuité de Rubber Soul et Revolver, et assez similaire à ce que faisaient les Beatles à l'époque (Magical Mystery Tour, "Penny Lane", "All You Need Is Love"). Il ne s'agit donc pas d'une révolution complète, même si l'imagerie psychédélique et les éléments Flower Power détonent avec l'image "gendre idéal" qu'avait le groupe auparavant.

Aucun single n'a été tiré de ce disque, comme c'était souvent le cas à l'époque puisque les singles sortaient en parallèle, mais certains morceaux sont néanmoins des classiques du groupe. Le concept est surtout décliné sur le titre éponyme et "With A Little Help From My Friends", qui ouvrent l'album, le reste ne faisant plus référence au faux groupe ou aux personnages. L'ensemble est cependant assez homogène à l'exception de 2 morceaux sur lesquels je reviendrai, jusqu'au final, "A Day In The Life", qui est assurément l'une des chansons les plus réussies des Beatles (la meilleure de Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band, sans doute), et la seule du disque sur laquelle on ressent à la fois la composition de Lennon (sur la majorité du titre) et de McCartney (sur un passage flagrant).

Car le gros problème de l'album, à mon sens, est là. On a l'impression que le projet est à l'initiative et porté quasi-exclusivement par le seul McCartney. Ainsi, "Lucy In the Sky With Diamonds" est assez à part, et "Being For the Benefit Of Mr Kite" ainsi que "Good Morning Good Morning" s'intègrent par leur côté décalé, cirque pour l'un et basse-cour pour l'autre, plus par la force des choses que par une volonté réelle de Lennon qui les a composées. Pire, le "Within You Without You" de Harrison n'essaie même pas de faire semblant. Malgré sa qualité indéniable, le fait que le morceau soit très proche de "Love You To" (qui était sur Revolver) sentirait presque le manque d'inspiration. Cet album est par ailleurs le premier où la différence entre les morceaux signés Lennon et ceux signés McCartney est aussi flagrante. Si certains tubes passés tiraient leur force de cette collaboration, comme "We Can Work it Out", Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band semble marquer une vraie sécession.

Par ailleurs, hors McCartney et Ringo Starr (à qui on ne demande pas vraiment son avis, comme d'habitude), les autres n'ont pas l'air de s'investir plus que ça à l'exception de la réalisation de la pochette, sur laquelle devaient figurer Jésus et Hitler. Lennon semble moins productif que jamais, Harrison ne contribue qu'avec un titre quand il en avait signé 3 sur Revolver, dont celui d'introduction.
Quant aux compositions de McCartney, elles sont inégales allant du rock classique ("Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band") à la chanson bien niaise ("When I'm 64") en passant par la pop rock entraînante de "Lovely Rita" ou la ballade triste ("She's Leaving Home"). Il y a du bon, et on n'atteint jamais les affres de la nullité, quoique "When I'm 64" les frôle dangereusement, mais elles ne suffisent pas à elles seules à tenir l'album, surtout dans la longueur. C'est plaisant au début et vraiment exceptionnel à la fin grâce à "A Day In The Life", mais il y a de sacrés creux.

Bien sûr, cet avis est tout à fait personnel, mais je trouve que les Beatles ont fait bien mieux que ce disque, à la fois comme groupe déstructuré ou dans leur tentative de travailler à nouveau ensemble. Quand je regarde ce Sgt Pepper par rapport au reste de la discographie du groupe, je me dis que le meilleur est à venir. Que cet album soit historiquement impressionnant, je ne le nie pas, mais il l'est beaucoup moins pour mes oreilles qui elles sont plus sensibles aux 3 disques qui suivent. Le chef d'oeuvre est à chercher de ce côté-là, selon moi.

Les fans ardus de Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band ou de McCartney peuvent se rassurer, il s'agit indubitablement de son meilleur album solo! Bon, ok, là je fais du mauvais esprit...


Posté le 17 janvier 2015 à 10 h 31m 46s

Je suis pas mal d'accord avec ce que tu dis sur Sgt Pepper. Je trouve que cet album contient quand même son lot de chansons oubliables ('It's Getting Better', 'Fixing a Hole', 'When I'm sixty four' même si elle sert à tous les profs d'anglais pour expliquer qu'après when on ne met pas du futur, 'Being for the benefit of Mr Kite'...). Et personnellement, je n'ai jamais pu m'encadrer 'Within you without you', ces accents indiens qui sortent de nulle part dans cet album ça m'a toujours décontenancé. Le reste de l'album, j'adore sans modération. Après ça reste très personnel.

Je lui préfère largement Pet Sound (car si on met Sgt Pepper en premier, on met aussi souvent Pet Sound en second). Et dans la discographie des Beatles, mon chouchou reste et restera l'album blanc.


Posté le 17 janvier 2015 à 10 h 49m 00s

Happiness is a warm gun
(BANG BANG, SHOOT SHOOT)


Posté le 17 janvier 2015 à 11 h 02m 09s

Merci Blackcondorguy pour cette chro officieuse et je dois dire que je me rallie à ton point de vue (Lennon, Starr et Harisson ont l'air quand même de s'en cogner un peu), ainsi qu'à celui de willyb (je préfère également Pet Sounds). Lennon avait bien précisé en 1968 qu'il voulait revenir aux bases de ce qu'était le groupe (un groupe de rock) et faire de la vraie "avant garde" au lieu de suivre l'air du temps. Puis après Magical Mystery Tour, les 3 autres ont dû se dire qu'ils en avaient marre de porter des costumes à la con et se perdre dans des concepts parfois fumeux...
(Par contre, j'aime bien "Being for the benefit of Mr.Kite")

Bon, on propose les Beatles en artiste?

---[Edité le 17/01/2015 à 11 h 14 par Machete83]---

Posté le 17 janvier 2015 à 11 h 26m 04s

Il y a du bon, et on n'atteint jamais les affres de la nullité, quoique "When I'm 64" les frôle dangereusement"

Alors un des 1ers morceaux (ou le 1er ?...) associant pop et cabaret.
(Bowie, Tom Waits, Divine Comedy ...). Donc forcément intouchable

Ps : Ah ...peut-être pas tout-à-fait le 1er. Après vérif, les Kinks étaient passés par là à quelques semaines près

---[Edité le 17/01/2015 à 11 h 44 par Slowdown]---

Posté le 17 janvier 2015 à 12 h 32m 58s

D'accord avec le condor pour dire qu'au sein même de la discographie des Beatles, c'est pas ce qu'il y a de mieux, on en a trop fait autour de ce truc

D'accord aussi pour dire que McCartney porte le truc

When I'm 64 qui frôle les affres de la nullité par contre, c'est encore une impasse condorienne (il dit que c'est nul, il ne pourra jamais expliquer pourquoi mais il s'y accrochera puisque de toutes façons personne ne peut prouver qu'il a raison ou qu'il a tort)

C'est ptet pas un sommet, ça je peux en convenir, mais c'est une belle colline verdoyante où il fait bon s'attarder


Posté le 17 janvier 2015 à 12 h 40m 04s

Posté le 17 janvier 2015 à 13 h 49m 29s

Amen Santago. When I'm 64 est gentille, ça n'en fait pas pour autant une mauvaise chanson, d'autant plus qu'elle se marie bien avec le reste du disque tout en constituant un petite parenthèse insouciante

Quant aux circonstances de la réalisation du Sgt Pepper, McCartney citait l'importance du Freak Out! des Mothers of Invention, marrant quand on pense que le même Zappa parodiera le même Sgt Pepper un an plus tard


Posté le 17 janvier 2015 à 15 h 22m 13s

Je suis assez d'accord avec vous sur cet album que j'ai découvert il y a peu. Je m'attendais à beaucoup mieux vu tout ce que j'avais lu à son propos (il reste très bon ce disque bien sûr, mais pas aussi bon que ce que je m'imaginais. J'avais sans doute, inconsciemment, mis la barre trop haut...).
Le début est très bon ("With A Little Help From My Friends" , j'adore quand Ringo chante ! ), ensuite "Lucy In The Sky With Diamonds" est vraiment particulière, elle détonne vraiment par rapport au reste je trouve (la touche Lennon sans doute) ; au milieu, les titres, dans leur enchaînement, leur ton pop, leur composition plus classique me font penser à ceux de "Revolver", mais sans qu'ils en atteignent la perfection. Après, on est bien d'accord, "A Day In The Life", qui est aussi vraiment à part, est peut-être le meilleur titre du groupe. Mais à la lumière de tout ce que vous avez dit, je vais réécouter l'album encore plus attentivement !

Et le chef d'oeuvre du groupe, c'est "Abbey Road" !

---[Edité le 17/01/2015 à 15 h 23 par Poukram]---

Posté le 17 janvier 2015 à 16 h 16m 17s

"Je suis assez d'accord avec vous sur cet album que j'ai découvert il y a peu"
Découvrir "Sgt. Peppers" en 2015 c'est quand même vraiment trop hipster

Abbey Road possède une chaleur vraiment phénoménale (la prod de Martin y atteint des sommets), mon top dandine entre lui et le double blanc ... et Revolver .. et Rubber Soul .. enfin bon

Leur période "boys band" ('61-'64) regorge de pas mal de perles aussi, les tubes évidemment, mais aussi ...

And I love Her
https://www.youtube.com/watch?v=Nm4YlZ3oYsQ

What You're Doing
https://www.youtube.com/watch?v=GJtUdoWHgK8

PS I Love You
https://www.youtube.com/watch?v=p41xLRmEPoY

(un Macca sans sucre pour moi)

J'ai d'ailleurs l'impression qu'on ne cause pas de ces Beatles-là dans le topic .. trop commerciaux peut-être ?
C'est d'ailleurs marrant de constater cette évolution à contre-courant ..


Posté le 17 janvier 2015 à 16 h 41m 46s

"Je suis assez d'accord avec vous sur cet album que j'ai découvert il y a peu"
Découvrir "Sgt. Peppers" en 2015 c'est quand même vraiment trop hipster

2014 s'il te plait ! Donc en fait ça va niveau hipsterisme...
Et j'adore aussi leur première période, cela va sans dire !




   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13   
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
129 invités et 3 membres
X_Lok
WillyB
Poukram
Au hasard Balthazar
Sondages
Slammez-vous pendant les concerts ?