Agenda/News
Xwave radio
 


Posté le 30 octobre 2017 à 17 h 28m 10s

J'ai oublié de préciser que le set durera 24h


Posté le 05 novembre 2017 à 14 h 14m 49s

A en croire Wikipédia (hum, hum...), Electronic Body Music, abrégé en E.B.M., est un terme inventé par le groupe Front 242 pour qualifier sa musique électronique, froide et dansante.
De fait, ce groupe belge a commencé sa carrière dès 1982 avec l'idée de faire une musique de danse européenne, débarrassée des influences afro dominantes à l'époque, que ce soit via le rock ou le disco. Des rythmes électroniques puissants, froids et minimalistes vont constituer l'armature de ce nouveau genre, influencé pour une grande part par les Allemands de Kraftwerk et DAF. Dès ses débuts, Front 242 produisit donc une musique électronique radicale et minimaliste, à la fois dansante et aux rythmes martiaux, soutenue par des samples issus de la télévision, ainsi que par une imagerie paramilitaire, ce qui leur a attiré de nombreux ennuis particulièrement envers leur pseudo-affiliation avec l'extrême-droite. Une affiliation formellement réfutée par le groupe dans un communiqué de presse. J'ai eu l'occasion de les voir plusieurs fois en concert, et c'était à chaque fois impressionnant de puissance. Il n'empêche qu'à chaque fois, une certaine frange du publique avait une attitude pour le moins équivoque...
Une autre des caractéristiques de ce mouvement, selon moi, serait peut-être à chercher du côté de ce son que je caractériserai d'organique. Il s'agit en effet d'electronic body music, le terme "body" renvoyant pourquoi pas à la danse, mais également, (et toujours selon moi - hum, hum...), à cet aspect de la création comme de la production des groupes liés à ce mouvement. Quelque chose de l'odre du charnel, de l'organique donc, chaque son remplissant alors peut-être une fonction particulière, et renvoyant à une émotion propre...
A vous de voir...
...et pourquoi pas ce mardi 07/11 sur Xwave Radio (http://xwaveradio.org/) avec un set de 24h consacré à l'Ebm? Avec, bien sûr, Front 242, The Neon Judgement, A Split Second, Click Click, Nitzer Ebb, mais aussi Signal Août 42, Nacht Raum, If it moves, Absolute Body Control....
N'hésitez pas à laisser un commentaire, même si vous êtes très timides!


Posté le 12 novembre 2017 à 19 h 43m 33s

Selon le journaliste Simon Reynolds, les caractéristiques standards de la musique gothique se traduisent souvent par des "rythmes de guitare tranchants, des lignes de basses dans un registre aigu qui souvent cassent la mélodie; et des rythmes de batterie qui sont soit pesants, soit tribaux". (Rip it up and start again). Je rajouterais bien une autre caractéristique au genre, à savoir ces sortes d'arpèges renversés, qui viennent comme en contrepoint de ce que peuvent exprimer ou faire passer les autres instruments et la voix, vous happer vers d'autres atmosphères, d'autres possibles...
par ailleurs, l'esthétique gothique, a beaucoup évolué au fur et à mesure des différents apports musicaux de son histoire. Si le macabre et le sombre en général furent et sont d'actualité, la principale raison est la volonté de la mouvance de jouer (et déjouer) des codes dominants en vigueur, en particulier dans les tabous. Influencé par le romantisme du XIX° et toute la littérature qui s'y rattache (le roman gothique s'inscrit dans la logique d'un engouement pour le sentimental et le macabre qui se fait jour dans l'Europe du xviiie siècle) la mouvance gothique imprègne son esthétisme de tout ce qui, de près ou de loin, dérange: la mort, le paganisme, l'anti-religieux monothéiste, la sexualité (et notamment l'androgynie). Globalement cependant, l'expression exacerbée et démonstrative de tout sentiment macabre reste dominante dans l'esthétique et l'ambiance et tout ce qui peut permettre d'y parvenir est le bienvenue.
La preuve, sans doute, ce mardi 14/11 sur Xwave radio (http://xwaveradio.org/) avec 24h de paganisme morbide et très sexualisé. Avec Ahrayeph, Belfegore, Fields of The Nephilim, James Ray, Night Sins, She Pleasures Herself, Suspiria et consor

Musicalement vôtre

---[Edité le 12/11/2017 à 19 h 44 par The Dark Dude]---

Posté le 18 novembre 2017 à 12 h 16m 48s

Pour répondre à la demande de certains auditeurs, la playlist de ce mardi 21/11 sur Xwave radio (http://xwaveradio.org/), playlist essentiellement Postpunk, sera constituée d'un joyeux mix (Episode 1 cette semaine) entre grands classiques du genre (avec des titres de Joy Division, Siouxsie and the Banshees ou PIL certes, mais aussi de Minimal Compact, Kissing the Pink ou The Cranes, entres autres...) et -donc- futurs grands classiques du genre (Agent Side Grinder, Bleib Modern, Schonwald, Security, She Pleasures Herslef, toujours entre autres...).
Le tout histoire, aussi, de vous préparer à une émission spéciale consacrée à l'excellent label français Manic Depression Records. A suivre, donc.

Excellentemusicalement vôtre,

The Dark Dude


Posté le 26 novembre 2017 à 20 h 20m 20s

Bon... d'accord, d'accord, il y a peu de chance pour que la dernière playlist en date figure jamais dans mon panthéon personnel...
Aussi, vais-je tenter de me rattraper avec la suivante, consacrée à la lutte éternelle entre la nuit et le jour, entre la lune et le soleil.
A égalité de traitement, donc, 8 heures de musiques postpunk, gothique, synthpop et autres consacrées pour autant à l'astre de jour qu'à celui de la nuit, lesquels sont chantés aussi bien par Depeche Mode que par Alien Sex Fiend, Siouxsie and the Banshees, Killing Joke, Bauhaus, Chrome, Stone 588, Corpus Delicti, Bleib Modern, Neiv...
Une thématique assez absurde, donc, mais parmi celles que j'affectionne tout particulièrement car elles me permettent de découvrir certains artistes ou morceaux ne figurant pas dans ma discothèque (Exhaustion, Mynationshit, Passion Noire...).
En espérant qu'il en sera de même pour vous ce mardi 28/11 sur Xwave Radio (http://xwaveradio.org/)
Musicalement vôtre

The Dark Dude


Posté le 03 décembre 2017 à 20 h 57m 14s

La barre un cran plus haut: la playlist de ce mardi 05/12 sera dévolue à trois genres musicaux à priori assez différents mais avec plus de points communs, au final, qu'une écoute un peu distraite pourrait le laisser entendre: la New wave (au sens original du terme), la No wave (essentiellement new yorkaise, forcément, mais aussi japonaise) et ce que d'aucuns, parmi lesquels votre serviteur, nomment le Postfunk (d'où pas mal de dub en perspective...).
Soit 8 heures de musiques faciles pour gens difficiles, avec Pigbag, Rip rip and panic, Lydia Lunch, Liquid Liquid, Non band, Devo, DNA, A Certain Ratio, Killing Joke ... Le tout sur Xwave radio (http://xwaveradio.org/)

Musicalement vôtre, encore,

The Dark Dude


Posté le 10 décembre 2017 à 15 h 26m 19s

Hi boyz and girlz and the other ones too

La playlist de ce mardi 12/12 sera consacrée à des groupes de musique à dominante plutôt électronique ayant su développer un son à ce point particulier qu'il les rendait inclassables pour la majorité d'entre eux... D'où leur intérêt.
C'est peut être un peu capillotracté, mais ça va nous permettre d'écouter un certain nombre de groupes, d'artistes et de morceaux qui, jusqu'à présent, ne sont pas rentrés dans telle ou telle des thématiques que j'aborde dans le cadre de cette émission modeste et géniale (comme dirait l'autre).
Pour les amateurs de Kas Product, Martin Dupont et T.21, Suicide, Kraftwerk, End of Data et Nine Circles, Data Bank A, Die Selektion, La Main, Underworld, Enzo Kreft et Moravagine, Kate Wax et Moulin Rouge, entre autres bien sûr... Pour les curieux aussi, bien sûr aussi.
Rendez-vous toute la journée et toute la nuit de ce prochain mardi sur Xwave radio, soit à l'adresse suivante: http://xwaveradio.org/

Cheers




   1  2 
:: Liste forums :: Liste sujets :: 
Recherche avancée
En ligne
134 invités et 3 membres
Pab
EmixaM
Manchu
Au hasard Balthazar
Sondages
Où habitez vous ?