TV Killers

Fuckin' Frenchies

Fuckin' Frenchies

 Label :     Total Heaven 
 Sortie :    jeudi 01 janvier 1998 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Années 90 - début 2000 : la scène rock française est très marquée par la noise, le hardcore mélodique et l'indie rock US. Les Portobello Bones, Seven Hate, Sloy et autres Burning Heads remplissent des salles de 300 personnes, vendent quelques milliers d'exemplaires de leurs disques et s'en sortent à peu près avec leurs statuts d'intermittents. Tout se passe dans un microcosme autosuffisant coincé entre les libertaires années 80 et les digitales et réglementées années 2000. Il y a des fanzines et des flyers à gogo, plus de disquaires qu'aujourd'hui, des concerts moins difficiles à organiser et internet n'est encore qu'une chimère limitée au mieux à quelques heures par mois via AOL. Dans le confort ouaté bordelais de sa dynamique scène rock, un groupe de copains charentais légèrement à contre-courant, installés dans la capitale du sud-ouest, va laisser un souvenir agréable à tous ceux qui ont fréquenté à travers la France cette conviviale scène. Fanatiques érudits de culture punk originelle, les TV Killers ont enregistré des disques mémorables et donné des concerts épiques durant cette mémorable décennie ! Pour que les jeunes "Garage Addict" d'aujourd'hui comprennent bien de qui on parle ; les TV Killers comptaient parmi leurs fans à l'époque les membres du mythique fanzine US Maximumrocknroll et étaient une vraie référence du style à travers le monde !

Le très abouti second album Fuckin' Frenchies sorti chez Total Heaven en 1998 et enregistré par le regretté Olivier Joffin comprend 14 titres dans la pure lignée Sex Pistols, Damned, Stooges, MC5 and co' ! Si les 4 bordelais n'ont jamais prétendu révolutionner le punk, on constate en réécoutant ce disque presque 20 ans plus tard, qu'ils maitrisaient leur sujet "easy de chez easy" ! Rythmique basse-batterie nerveuse et calée (également backing band à l'époque de Jeff Dahl), solos de guitares parfaits et chanteur plein de morgue ; ils étaient tout simplement excessivement bons ! Quelques tubes sortent du lot comme les hymnesques "Babyboomers Motherfuckers" et "The beach sucks" brulots parfaits pour les concerts. On retiendra aussi tout particulièrement les solos de guitare high level comme sur "Down & Out...but real" ou "Don't want your company" ainsi que les riffs mémorables d'un morceau comme "Burn my mind". Même les 3 titres chantés en français "Pas peur de déplaire", "De toute façon" et "Hors du jeu" passent tout seul, donnant à l'ensemble un côté rock'n'roll 60's sous amphétamine agréable !

Album indispensable pour tous ceux qui veulent avoir dans leur discothèque...des albums indispensables !


Excellent !   18/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
262 invités et 5 membres
Pab
Happy friday
Zebulon
Poukram
Ben147
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?