Sauropod

Roaring At The Storm

Roaring At The Storm

 Label :     Pop-Up 
 Sortie :    vendredi 11 novembre 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Sauropod a la science du tube fédérateur. Le genre de tubes que des dizaines de groupes pondaient pendant les 90's pour ensuite retomber dans l'oubli, qu'on écoutait religieusement sur des compiles maison car les albums qui entouraient ces tubes se révélaient souvent décevant, voire désastreux. "Winter Song" par exemple, aurait mérité sa place sur une de vos K7. Un vrai tube où tu peux hurler le refrain en pogotant.

Ce qui est un peu dommage, c'est que justement, on a l'impression d'écouter une compile tant il est difficile de trouver un peu de cohérence dans ce Roaring At The Storm. Une sorte de best of, regroupant punk mélodique, power pop, bref tout ce qui s'écoute en faisant du skate.

Je ne dis pas que c'est mauvais, au contraire, ça ravira les nostalgiques de cette époque, ceux qui ne juraient que par les compiles Rock Sound (et certains le font encore), car chaque titre pourrait potentiellement cartonner. "Running Song", "(I've Been) Bad On Emma", Headphones", le centre du disque est à tout épreuve, des titres qui sentent bon les Vans & les tshirts Kana Beach. Les riffs peuvent se faire lourds ("Fugue"), les envolées printanières ("Edge Of A Cloud", "On The Hill") le groupe sait indéniablement y faire.

Généralement les albums qui louchent vers la compile, ça ne m'enchante pas trop. Mais dans ce cas présent, je dois dire que c'est assez réussi. Ils sont suffisamment malins pour ne pas tourner en rond, rendant un album redondant et sans doute un peu chiant. Ici on a l'impression d'avoir un hommage, presque un album tribute album d'une époque bénie (pour certains). On a du mal à croire qu'un tel album sorte en 2016, mais finalement, on est content de découvrir de nouveaux indéfectibles fans des 90's, et qui le font bien surtout.


Sympa   14/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
132 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard