NAME

Die Name Schallplatte

Die Name Schallplatte

 Label :     Moderne Musik Tonträger 
 Sortie :    1980 
 Format :  Single / Vinyle   

Si vous regardez les listes de groupes cultes, ou ceux sombrés dans l'anonymat après un disque génial, vous ne trouverez pas NAME.

Si vous cherchez dans d'obscures compilations de NDW, dans les bacs à disques du plus pointu des magasins de disques, vous ne trouverez (sûrement) pas ce 7" de NAME, à moins d'avoir un vrai coup de bol.

Si après avoir lu cette chronique vous cherchez à écouter ce disque sur youtube ou assimilés, vous vous retrouverez gros-jean comme devant je pense.

NAME est ce qu'on peut appeler un groupe inconnu, ayant seulement enregistré un disque, moins de six minutes de musique, pressé à 500 exemplaires. Oui, c'est pas grand chose, & pour rajouter au culte de l'objet, il a été pressé en quatre éditions différentes. D'où l'obscène prix de revente sur Discogs par exemple.
Das Name, Die Name, NAME, on trouve plusieurs noms à ce groupe, mais les deux titres parfait qui ornent les faces de ce disque restent inchangés, pour notre plus grande joie (enfin, la mienne, étant donné que vous n'avez sans doute jamais entendu ces titres).

"It's Allright", Face A. En deux minutes, ces gars sont la synthèse de tout ce qui s'est fait, et de tout ce qui va se faire. Oui, j'exagère un peu. Pour faire simple, c'est un mélange de The Feelies, Gang Of Four & de Fad Gadget, une bonne dose de punk & d'humour par dessus, laisser reposer 36 ans et vous obtiendrez un de ces morceaux qu'on oublie pas, à la manière d'un "Warm Leatherette" de The Normal ou de "Eisbaer" de Grauzone. En plus concis.

"Dr Sommer", sur la Face B, commence comme un bon vieux titre punk. Riff à toute blinde, roulement de batterie, basse démoniaque, voix criante de violence & d'insoumission (je pense hein, ayant fait espagnol en seconde langue je ne comprends pas un traitre mot d'allemand, il pourrait parler de la situation socio-économique du Zaïre ou de sa copine qui s'est fait la malle pour moi ça sonnerait pareil) et le morceau continue sur sa lancée, on sent les pogos suintants aux travers des martèlements de batterie. Puis on a l'impression qu'ils reprennent le titre au début, noyé sous les effets, loin des micros presque, donnant un rendu quasi métallique à cette deuxième moitié, comme "Bury Pts 1+3" de The Fall.

quand je vous disais qu'il y avait moins de six minutes sur le disque, on est plus proche des quatre, retournement de face compris. Mais vu le niveau des deux titres, on ne peut qu'être bien frustré que ça se stoppe là, sans savoir si une dizaine de titres dorment quelque part, si Klaus, Schilly, Rolf et George continuent de faire de la musique... Le label n'existe plus, il faudrait monter une enquête façon Searching SugarMan pour retrouver la trace de ces quatre jeunes gens.

Toujours est il que nous tenons un court disque, parfait reflet de la période charnière qu'est le début des 80's, c'est dommage qu'il n'y en ait pas plus, tout comme ce serait également dommage de ne pas connaître ce groupe éphémère.


Excellent !   18/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
120 invités et 2 membres
Arno Vice
Toitouvrant
Au hasard Balthazar
Sondages
Si tu ne pouvais en ressusciter qu'un ?


The Minutemen
Nirvana
Elliott Smith
Morphine
The Ramones
Joey Ramone
Jeff Buckley
Vic Chesnutt
Jay Reatard