UNKLE

Psyence Fiction

Psyence Fiction

 Label :     Mo' Wax 
 Sortie :    mardi 29 septembre 1998 
 Format :  Album / CD   

Voilà le projet de l'ombre, le résultat de la recherche musicale de quelques Anglais qui ont strictement tout compris.
Unkle est une vitrine comme on en croise sur les boulevards les plus chics de la scène musicale anglo-saxonne. Un nom mystérieux, DJ Shadow, et des noms évocateurs : Thom Yorke, Ashcroft, Mike D. (Beastie Boys), tous invités.
Unkle est invariablement illuminé par le talent de ce véritable génie. On dépasse les frontières de style, de genre, on dépasse l'instrument lui-même, on entre dans la dimension musicale résolument la plus moderne qui soit. Psyence Fiction est un album majeur, incontournable.
Cette bulle dans laquelle on rentre est susceptible de nous expulser à tout moment, tant la violence de cet album est éprouvante. Tout y est inattendu, ou presque. Tout nous surprend, et tout y est annonciateur de l'Avenir de la musique.
La production est hallucinante de franchise, et on navigue successivement dans toutes les sphères de la musique, avec en fil rouge la pureté de l'éléctro, la démarche musicale du Hip-hop, la violence du rock, la beauté des plus grands classiques tous genres confondus. Sombre.

> "I'm gonna die in a place that don't know my name."<

On y croisera, comme prévu, un Thom Yorke qui s'aventure, bien avant Kid A ou Amnesiac, sur un morceau jazz-électro qu'on croirait sorti des albums pré-cités; un Mike D. reconnaissable des les premiers lyrics, ou un Richard Ashcroft qui, heureusement, n'a pas écrit la chanson qu'il chante, ce qui nous permet de constater qu'il a une trés jolie voix.
La réelle fusion, c'est Unkle qui l'a inventée. Fusion, assimiliation parfaite du Passé, du Présent et de l'Avenir de la musique, Psyence Fiction est un album qui travaille votre serviteur depuis 5 ans, et qui n'a pas encore fini de l'émerveiller.


Exceptionnel ! !   19/20
par Boom


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
302 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?