The Joggers

With A Cape And A Cane

With A Cape And A Cane

 Label :     Interscope 
 Sortie :    mardi 27 septembre 2005 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

C'est au détours de la carte blanche offerte, pendant une soirée, à Stephen Malkmus (Pavement), lors de son passage à la Gaité Lyrique dans le cadre du festival "Keep Portland Weird", que je découvris que Jake Morris, batteur des Jicks, était en fait un peu plus qu'un excellent batteur. En effet, il fit durant cette soirée une entrée fracassante guitare à la main assurant également le chant pendant l'excellente prestation d'une de ses autres formations du moment Street Nights.

Frustré du manque de merch ce soir la, c'est en rentrant chez moi que je démarrais mon travail d'archéologue musical pour tomber sur The Joggers, une autre de ses formations éphémère ou il officiait derrière les fûts et l'album With A Cape And A Cane, second et dernier album de ce groupe faisant partie de la longue liste des groupes qui auraient mérités plus de reconnaissance.

With A Cape And A Cane est un album rock solide faisant la belle part aux guitares et aux mélodies entraînantes, le tout accompagné par une session rythmique détonante sortant des sentiers battus, et de chœurs bien sentis.

Le travail et la complémentarité des guitares, où deux rythmiques se superposent parfois sans aucun lead, donne l'impression d'assister à un échange perpétuel rappelant par moment celui du groupe Television à qui on aurait demandé de muscler leur jeu.

Avec tous ces éléments que le groupe arrive à marier pendant l'espace de 10 morceaux, un disque à la croisée des mondes entre un pop/rock indé racé et math rock. Et mine de rien le tour de force est impressionnant.


Très bon   16/20
par PopLaBoubou


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
265 invités et 1 membre :
Happy friday
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?