White Lung

Paradise

Paradise

 Label :     Domino 
 Sortie :    vendredi 06 mai 2016 
 Format :  Album / CD  Vinyle  K7 Audio   

Lorsque l'on considère l'ensemble de la carrière de White Lung, à savoir l'évolution de leur song writing, l'ampleur du son, et un public touché de plus en plus large, on pouvait s'attendre à ce que la prochaine étape soit quelque chose de plus accessible. Cela se ressentait fortement d'ailleurs sur Deep Fantasy : la conquête " Pop " les démangeait fortement et le final " In Your Home ", cet ouragan qui était passé sur nous et qui avait tout emporté, montrait le champ des possibilités à explorer.
Cependant, Deep Fantasy trouvait sa force dans cet équilibre où la Pop mélodique et le Punk Hardcore se fondaient en un seul point, permettant au groupe de trouver son harmonie, sa bonne vitesse de croisière. Le groupe regardait vers l'avenir sans négliger ses racines et était donc à son épanouissement maximum.

L'autre confirmation de cette intention se trouvait dans le duo avec Pink Moutaintops (la collaboration fut baptisée Pink Lung pour l'occasion ) et le single " Chinese Watermelon ", sorti en octobre 2015. Là encore, le mélange des genres était fait avec intelligence, sur un mode un peu plus fun et entraînant.

Mais voilà, trop de groupes ayant atteint leur équilibre se sont ensuite fourvoyés ou égarés dans les méandres de la compromission. Et on se dit qu'il serait bien dommage que White Lung s'ajoute à cette liste, surtout si l'on considère leur style à la base. Seront-ils encore capables de réveiller en nous le vent d'un tourbillon de folie ?

Nous voici donc maintenant face à Paradise et ce sentiment de volonté de conquête sur les ondes se précise. White Lung n'a plus besoin de cacher ses ambitions et veut aller jouer dans la cour des grands. Le son est plus clair, plus large. La partie Pop gagne du terrain. Et à l'écoute d'un titre tel que " Below " dont l'intro pourrait évoquer Blink 182 ou un Bloc Party des mauvais jours, et malgré tout l'amour que l'on peut porter au génie guitaristique (intact) de Kenneth William, on a un peu peur... Ca semble trop évident, pas en phase avec nos amis affreux, sales et méchants. " Hungry ", dans le style pop urgente qui fait battre le cœur plus vite et qui touche les sens en émoi, semble beaucoup plus authentique, et réussit à obtenir le consensus de nos exigences.
Qu'on se rassure, il n'y a pas de quoi crier " Shame On U " et de ne plus écouter White Lung quand ils déraillent : acceptons alors le fait que le groupe fasse le pari de passer du statut de " Poumon Blanc " à celui de " Poumon d'Or ", bien que la voix de Mish Way se fasse moins éraillée (il a fallu qu'elle calme le jeu pour raison de santé) et toxique. Seuls le déjà cité " Below " et un" I Beg You " plus faiblard déçoivent par leur concession à la facilité.
Pour le reste, notre trio (accompagné à la basse par Hether Fortune) ne fait que surligner son importance dans le paysage musical actuel , de par la fraicheur de sa formule et l'efficacité de ses chansons. " Sister " est particulièrement bien senti avec ses couplets Grunge  et ses guitares à la fois héroïques et tranchantes , une sorte de mariage idéal entre Courtney Love et John Mc Geoch. Un titre plus qu'addictif qui nous met dans un état proche de celui de Washington.
Toujours vicieux (" Kiss Me When I Bleed ") et mitrailleur (" Demented "), le groupe est forcément plus aguicheur sur l'ensemble, par les lignes claires de la production et un maquillage sonore plus vif : les guitares sonnent quasiment comme des synthés cristallins sur " Narcoleptic ", la basse est plus ronde, la rythmique perdant (relativement) en puissance ce qu'elle gagne en précision.

Nul doute que l'on tient ici l'un des albums incontournables de 2016 et le témoignage d'un changement important de statut pour le groupe. Reste à savoir maintenant si White Lung se donnera les moyens de s'offrir une belle carrière sur la durée en étant capable de se réinventer avec justesse et subtilité sur la suite de leurs efforts. Pour le moment, laissons White Lung profiter de la puissance et de la gloire.


Très bon   16/20
par Machete83


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
190 invités et 2 membres
GBV_GBV
NicoTag
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans l'idée d'une playlist thématique mais néanmoins hebdomadaire, vous préférez :