November Növelet

The World In Devotion

The World In Devotion

 Label :     Galakthorrö 
 Sortie :    lundi 23 novembre 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

" Don't know why I love you You make me feel blue And nothing's new But I do Do Do "

The World In Devotion, le genre d'album qui passera assez difficilement entre certaines innocentes oreilles ! Alors pas qu'on soit ici dans la stridence sonore, la violence rythmique ou encore l'expérimentation à tous crins ! Non, November Növelet, font plutôt dans la finesse et la sobriété ; le tout sous les auspices d'une electro-indus minimaliste, mâtiné de pop. Mais pour le fond, c'est indubitablement la froideur des sentiments et des émotions qui domine, " L'amour et la mort " étant le thème dominant des morceaux ! Et la prouesse du duo germanique, c'est de parvenir à conjuguer ce précipice émotif avec une sensualité à la fois avenante mais forcément... vénéneuse !

L'immersion du duo mixte allemand dans le monde de la musique ne date pas d'aujourd'hui vu qu'ils officiaient déjà début 90's sous le nom d'Haus Arafna, " side-projet " au son plus chaotique et ouvertement moins pop.
Si le coté ambiant et marqué de leurs précédents albums a été relégué au second plan sur The World In Devotion, il s'en dégage pourtant une atmosphère dont la sensualité sournoise tisse remarquablement sa toile dans l'obscurité tout en la parant d'éclats de lumière, exerçant un certain pouvoir de fascination et en dépit de ses relents quelque peu morbides ! Ce rendu sensuel découle à la fois du superbe son " vintage ", analogique, rond, cristallin, spatial et aquatique des synthétiseurs, contrastant avec celui, plus sec, mais néanmoins étoffé des boîtes à rythmes de " Mr Arafna " et d'autre part, du chant fatal, sussuré et reptilien, à la fois inquiétant et séduisant de " Mrs Arafna " . Pour faire simple, si le personnage principal du film Under The Skin, une extraterrestre ayant revêtu la peau du corps d'une terrienne plutôt sexy et dans le but de séduire des mâles avant de les mener à une perte fort peu enviable, avait été membre d'un groupe de rock, et bien la musique et le chant de sirène de November Növelet lui seraient allés comme un gant !
Les rythmes sont plutôt en dessous du mid-tempo, voir ralentis comme sur le funèbre et introductif " Be Gratefull To Your Murderer " ou sur le méditatif " Made Of Gold ".Mais November Növelet savent aussi donner quelques coups d'accélérateurs comme sur le tubesque, dansant et post-punk " The World In Devotion ", ou encore sur le technoïde " Crying wall ".

Il se dégage au final de The World In Devotion un certain perfectionnisme, la maîtrise étant ici évidente (le groupe sachant d'ailleurs prendre son temps, son précédent long format datant de 2007). Le couple atteint en effet ici un niveau artistique fusionnel remarquable de part sa précision et sa pertinence. Il est même permis de parler de chef- d'oeuvre, tant chaque détail semble avoir été ici travaillé, tout en restant au service des émotions corrosives ayant présidé à des compositions pourtant mélodiques, et il en ressort une impression d'unité, tant de fond fond que de forme! November Novelet ont connu l'amour et la passion, en sont revenus mais semblent n'en être toujours pas véritablement sortis mais prêt, en tous cas, à vous en infliger les persécutions ! Et ils sont entrés dans une dimension particulièrement étrange et inquiétante, dont on devine le ciel chargé, parcouru par les nuages gris-noir d'un certain mysticisme obscur, et parfois traversé par de lointains et rougeoyants éclairs, comme ceux d'une peau meurtrie par quelques savants coups de fouet ! Et si c'est le propre des véritables artistes que de savoir créer un univers et de le communiquer, et bien dans leur registre, Mrs und Mr Harfna sont assurément des Maîtres !


Intemporel ! ! !   20/20
par Slowdown


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
351 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Tu as le droit d'effectuer un seul voyage spatio-temporel, où est-ce que tu vas ?