Outfit

Performance

Performance

 Label :     Double Denim 
 Sortie :    lundi 12 août 2013 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Comment un album de cette qualité a t-il plus ou moins pu passer à coté des radars en 2013 ?!
Un démarrage en demi-teinte avec un morceau élaboré mais qui ne rend pas vraiment compte du génie mélodique d'Outfit , peut-être pas originaire de Liverpool par hasard (Echo And The Bunnymen, The La's, The Coral et bien entendu ... les Fab petis fours ) !?
Une pochette peut-être un peu terne et qui ne fait pas dans l'esbroufe !?

Quoiqu'il en soit, Performance, qui se réfère globalement à une certaine synth pop, recèle de quelques morceaux susceptible d'affoler les foules et plus particulièrement les plus virevoltant comme l'irrésistible "House on fire" mais aussi "Elephant days" , "Two islands" ou encore "I want what's best" qui évoquent le meilleur d'un groupe comme Hot Chip !

D'autres,et par contre là je vais sans doutes faire peur à certain(e)s, ne sont pas sans évoquer certains groupes progressifs des années 70 : "Performance", "I told them where you are" ou encore "Nothing big" ! Mais un progressif soft, lorgnant plutôt du coté de l'école de Canterbury par le légèreté mélodique du chant, la finesse toute spatiale des arrangements ou encore certaines ruptures harmoniques caractéristiques de groupes tels que Caravan, le Matching Mole de Robert Wyatt, ou dans un registre affilié Camel et plus éloigné The Alan Parsons Project...

Par ailleurs opère derrière ce Performance un savoir-faire étonnant en matière de production : à la fois pertinente, sans être envahissante, les effets sonores savent donner de la dimension aux morceaux et orienter parfois de subtils changements de caps, typiques d'un certain psychédelisme discret mais insidieux , tel qu'il se pratiquait à l'époque des groupes pré-cités.
Outfit savent en effet laisser rebondir leurs morceaux, à la teneur pourtant quelque peu mélancolique , en les saupoudrant par exemple même d'une petite touche electro qui évoquerait la démarche d' un groupe tel que The Notwist !

Mais les influences perceptibles sur cet album ne s'arrêtent pas là car le ton général de l'album évoque, sur plusieurs passages, le versant romantique, délétère et raffiné d'une certaine indie-pop mid-80 : Blue Nile, Aztec Camera, China Crisis ou encore Prefab Sprout comme sur "Spraypaint", "Channel hopping" et "Every nights I dressed up at you"...) !

En somme, Outfit synthétise sur ce premier et coup de maître d'album tout un panel d'influences qui brasse les décennies, et assure le pari de sonner absolument neuf et moderne ! Concoctant une musique à la fois atypique par sa complexité et pourtant envoûtante par son accroche mélodique et pourvu qu'on ne soit pas allergique à son atmosphère douce-amère, Outfit nous offre aussi le privilège salutaire de quelques secousses teintées d'euphorie; Et en ce sens ,ils font partie de ces groupes actuels qui, l'air de rien,savent renouveller la pop !


Très bon   16/20
par Slowdown


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
477 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Finalement, au vu des projets nés après leur désunion, vous êtes très content qu'ils aient splité:


At The Drive-In
Atari Teenage Riot
Big Black
Black Flag
Diabologum
Faith No More
Fu Manchu
The God Machine
The Murder City Devils
Refused