Dick Diver

Melbourne, Florida

Melbourne, Florida

 Label :     Chapter Music / Trouble In Mind 
 Sortie :    lundi 09 mars 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Très appréciés sur leurs lointaines terres australiennes, les Dick Diver sont assez méconnus chez nous. Il faut dire que le groupe n'a jamais vraiment beaucoup tourné sur notre vieux continent. Et c'est bien dommage car s'ils étaient un brin plus populaires, ils possèderaient alors tous les éléments pour terminer dans les premiers d'un top annuel d'XSilence !

Melbourne, Florida le troisième album sorti le 9 mars 2015 après les très bons New Start Again en 2011 et Calendar Days en 2013 en est la confirmation évidente. Avec leur indie pop soignée, le quatuor nous offre ici 12 très beaux titres jamais linéaires et à chaque fois très différents les uns des autres. Car le groupe a de sérieux atouts ; et en tout premier une certaine polyvalence. Chaque membre du quatuor est ainsi multi-instrumentiste et les incursions de piano ou cuivres sont par exemple très réussies. Tous également excellents chanteurs, ils se partagent les parties vocales dans des registres et tessitures différentes ainsi que les compositions. Autre point fort : leurs backgrounds respectifs ; issus de la très productive scène actuelle de Melbourne, on retrouve Al Montfort bassiste du groupe Post Punk Total Control ou le batteur Steph Hughes des plus pop Boomgates. Et les morceaux dans tout ça, on en parle ? Commençons par "Competition" qui est sans doute un des meilleurs titres de l'album avec son tempo lent et son clavier vintage qui nous rappelle le meilleur de Grandaddy. Premier titre de l'album "Waste the Alphabet" est une très bonne folk song que n'aurait pas renié le Joe Jackson de la grande époque. Sur le morceau suivant, "Year in Pictures" les voix masculines et féminines des 2 guitaristes Alistair Mckay et Rupert Edwards s'entremêlent sur une ligne de basse entêtante et un refrain ponctué d'un beau solo de saxophone. "Leftovers" ou "Beat Me Up" sont des folks songs classiques mais efficaces, "Resist" un intermède instrumental assez marrant. L'aérien "Percentage Points" mérite lui aussi le détour pour sa magnifique mélancolie accrocheuse. "Tearing the Posters Down" est un des titres les plus enlevés de l'album qui nous rappellera aux bons souvenirs des ainés australiens de Go Between tout comme le plus calme "Private Number". L'album se termine par des titres plus épurées comme "Boomer Class" et Blue Time avant de se conclure par une belle chanson au piano "View from a Shaky Ladder" interprétée par Alistair McKay.

Un sans-faute à écouter sans modération et à ne pas rater en concert...si ils viennent nous voir !


Très bon   16/20
par X_Plock


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
357 invités et 1 membre :
El rodeo
Au hasard Balthazar
Sondages
Les Pochettes de disques, elles vous font quel effet ?