Deaf Wish

Pain

Pain

 Label :     Sub Pop 
 Sortie :    vendredi 04 septembre 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il y a quelques années, Francis disait qu'il n'y avait pas besoin de phrases ni de longs discours, que ça changeait tout dedans, que ça changeait tout autour. Et il n'avait pas forcément tort ce bon vieil Astaffortais.

Surtout, on pourrait adapter cette phrase aux Australiens de Deaf Wish, qui après des hiatus/split, changement de membres & j'en passe, ont signé sur Sub Pop depuis l'an dernier. Tout au long de ce Pain, ces quatre de Melbourne font tourner un rouleau compresseur dissonant de chansons immédiates, rappelant les riches heures de la No Wave NewYorkaise, ce côté hypnotique du riff répété sans cesse "The Whip", et forcément dans une certaine urgence punk ("Newkness Again"). Qu'il maltraite leurs guitares ou change de chanteur comme de pédale (le sublime "They Know" très Sonic Youth), le groupe s'amuse à mélanger les genre & les influences, en prenant chaque titre à part on aurait presque du mal à croire qu'l s'agit d'un seul & même groupe, mais regroupé sur un album on obtient malgré tout un disque d'une homogénéité folle, avec des moments de bravoure comme le génial "Eyes Closed", un "Pain" que n'aurait pas renié Jesus Lizard, et j'en passe.

De bout en bout, l'album impressionne par sa maitrise du bordel ambiant, quitte à parfois frôler l'indigestion (l'instrumental "Dead Air") mais le "Calypso" final achève de nous convaincre, et nous frustre par la même occasion tant le disque parait court, il dépasse à peine la demi-heure, on aurait bien pris un peu de rab cette fois.


Parfait   17/20
par X_Lok


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
105 invités et 1 membre :
Jetjet
Au hasard Balthazar
Sondages
Combien dépensez vous par mois pour vos disques