The Apples In Stereo

Velocity Of Sound

Velocity Of Sound

 Label :     SpinART, Elephant 6 
 Sortie :    mardi 08 octobre 2002 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Que l'on soit bien clair, je suis totalement nouveau à ce groupe, mais j'ai ressenti un besoin assez pressant de les ramener d'une manière ou d'une autre sur le devant de la scène.

Quatuor américain qui jonglent avec les mélodies aussi bien que leurs pairs outre-Atlantique, les Apples in Stereo sont faits d'un bois noble, de ceux qui commencent leur carrière par un chef d'oeuvre, presque deux (ah les nineties ...). Signés sur leur propre label Elephant 6 (Neutral Milk Hotel, Of Montreal, The Olivia Tremor Control ... bon ok j'en connais aucun mais ça le fait quand même non ?), élément notable du paysage de la pop alternative de cette époque, ils montrèrent une fascination débordante pour le son des sixties et le prouvèrent avec brio sur leur fantastique Fun Trick Noisemaker. Nous sommes ici en 2000 et une charnière s'opère.

Velocity Of Sound est incontestablement un album de rock, et de guitares : du fuzz et des refrains sucrés garanties sans aspartame. On a affaire à quelques pépites bien senties ("Do You Understand?", "Please", "Where We Meet"), quelque peu noyées dans une bouillie sonore rappelant étonnamment Magoo ("Yore Days"), ou de manière plus formelle, le premier Weezer ("That's Something I Do"). Les compositions se font entêtantes, limite expéditives, mais l'ensemble se tient, et on se laisse aisément prendre au jeu par le mariage vocal détonnant des époux Schneider.

Bien plus power que pop, ce Velocity of Sound tranche avec les expérimentations psychédéliques des débuts et oriente le cap vers les bidouillages électroniques qui caractériseront le groupe à partir du disque suivant. Un très bon groupe nous livre, ici et simplement, un bon album.


Bon   15/20
par Lulum


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
145 invités et 1 membre :
X_Plock
Au hasard Balthazar
Sondages
Levé du mauvais pied, je suis plutôt "réac'n roll" : Ras-le-bol...