Carl Barât And The Jackals

Let It Reign

Let It Reign

 Label :     Cooking Vinyl 
 Sortie :    lundi 16 février 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Il y a des albums que l'on attend avec une certaine impatience, soit parce que quelques extraits aguicheurs ont su attirer notre attention, soit simplement parce que la réputation du groupe suffit à elle-même. L'année 2015 semble regorger d'albums de ce genre.
Et au milieu de tout ce bouillonnement de hype intervient l'album de Carl Barât, qui nous fait une énième renaissance musicale avec son nouveau groupe nommé Carl Barât & The Jackals. Pour sa nouvelle aventure, il ne s'est pas entouré d'artistes de renom ou de pointures de la scène underground, non. Il a passé une annonce sur internet et a recruté de parfaits inconnus, et roule ma poule. De cet album, je n'attendais rien. Je l'ai même écouté par hasard, sans véritable impatience simplement parce que j'avais lu une critique assez encourageante. Il règne autour de cet album une certaine indifférence, sans doute causée par la carrière solo de Barât en demi-teinte.
Et pourtant, cet album mérite sans doute une petite écoute ou deux. Les guitares, qui avaient tendance à être délaissées auparavant, font un retour fracassant dans Let It Reign. Les compositions sont plus rock, punk, rageuses, et quelques pistes au rythme binaire reggae rappellent sans hésitation les Clash (par exemple l'excellente chanson qui ouvre l'album "Glory Days"). Les riffs sont bruts, Carl Barât se lâche derrière le micro, les ingrédients d'un bon gros rock garage jouissif sont présents même si les mélodies et la production ajoutent une légère patine pop classieuse. Montant un peu le ton, certains passages sonnent carrément plus militants, fougueux, comme par exemple sur "The March of the Idle". C'est dans ces moments intenses que Barât arrive à se montrer le plus convaincant.
Comme pour laisser les oreilles de l'auditeur se reposer, les ballades n'ont pas été snobées. Peut-être moins marquantes prises séparément, elles donnent une variété plaisante dans l'album, malgré le côté un peu trop pompeux de "Let It Rain", chanson qui clôt l'album.

Let It Reign est sans aucun doute l'occasion pour Carl Barât de revenir aux sources. Cet opus ne contient rien de révolutionnaire, mais demeure efficace, sympathique et bien exécuté. De plus, je ne peux pas m'empêcher d'avoir un petit accès de sympathie pour ce bougre tant tout le monde n'arrête pas de l'associer indéfiniment aux Libertines ou à comparer sa carrière en solitaire à celle de Pete Doherty. Prenons juste le plaisir de savourer cet album pour ce qu'il est : un album rock, gorgé de guitares, sans prétentions, sans doute même vite oublié. Certes pas l'album de l'année, mais ça ne semblait même pas être le but.


Sympa   14/20
par WillyB


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
290 invités et 1 membre :
X_Lok
Au hasard Balthazar
Sondages
Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous ?