Courtney Barnett

Sometimes I Sit And Think And Sometimes I Just Sit

Sometimes I Sit And Think And Sometimes I Just Sit

 Label :     Milk! 
 Sortie :    lundi 23 mars 2015 
 Format :  Album / CD  Vinyle   

Tout droit venue de cette Océanie conquise ces dernières années par l'empire du revival psyché (Pond, Tame Impala, Unknown Mortal Orchestra, Wolfmother), une petite artiste résiste encore à l'envahisseur non pas grâce à l'aide de la popote magique de son dealer du coin Kangouroumagix mais plus probablement en se passant en boucle les 45 tours de ces illustres ainés j'ai nommé ZePavementix et ZeFallix (pas dégueu non plus la came).

Les deux premiers EP sortis depuis 2012 donnaient déjà un bon aperçu du potentiel de la miss Barnett, attitude et chant slacker à la limite du spoken word, mélodies posées qui rentrent bien dans le crâne et paroles assez bien senties. Avec ce premier album Courtney reprend bien évidemment ce qui avait marché sur ces EP et en profite même pour faire parler la poudre en débridant le son de sa Telecaster sur certains morceaux comme l'excellent "Pedestrian At Best". Le tout concentré dans une galette homogène de 11 morceaux composée de balades pop slacker et de tubes indés en puissance. On peut assurément dire que ce premier album est un franc succès. Et même si il est encore trop tôt pour le dire, je ne serais pas surpris de le voir dans mon top 2015 à la fin de l'année.

A l'aube de sa carrière, l'avenir apparait donc radieux pour l'australienne, et, qui sait, dans quelques années parlerons nous peut être d'une Barnettix qui aura libérée la société de l'influence d'un hypothétique futur revival New Wave.


Parfait   17/20
par PopLaBoubou


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
124 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
Les concours sur XSilence, vous en pensez quoi?