Etant Donnés

Mort Aux Vaches : Le Sang Est Le Mur De L'étoile

Mort Aux Vaches : Le Sang Est Le Mur De L'étoile

 Label :     Mort Aux Vaches 
 Sortie :    1998 
 Format :  Mini Album / CD  Vinyle   

Quand j'ai pour la première fois posé mes oreilles frêles sur ce disque et son nom absurde ; Mort Aux Vaches : Le sang est le mur de l'étoile, je n'ai pas vraiment compris ce qu'il m'était arrivé pendant 20 très longues minutes. Je ne l'ai d'ailleurs pas réécouté pendant presque 2 ans, l'oubliant presque totalement. C'est que Eric et Marc Hurtado, frangins grenoblois défoncés, ne font pas dans la dentelle. Des textes de poésie très euh... personnels, déclamés avec une emphase invraisemblable (sincèrement, imaginez la scansion la plus théâtrale possible et vous verrez que vous serez encore loin du compte) sur fond de drones métalliques et de beats apocalyptiques. D'abord débités avec la plus grande affectation, les textes deviennent vites criés, puis hurlés avec une force assez démentielle. Arrivé à ce stade de la chronique, il est assez facile de vous expliquer pourquoi est-ce qu'il m'arrive de trouver la démarche de Etant Donnés complètement risible. Il sera beaucoup plus ardu en revanche de vous montrer pourquoi est-ce qu'il m'arrive par moments de trouver leur musique fantastique.

Imaginez vous l'espace d'un instant dans un album de Tintin. Pas n'importe quel Tintin ; au début de L'Etoile Mystérieuse. Lorsqu'une lueur lointaine dans le ciel fait s'interroger la populace. Vous marchez dans la rue, tranquillement, sans prêter attention aux dires des passants étonnés, et voilà que vous tombez sur deux prophètes. Toges bleu ciel, crânes rasés et barbes postiches, les frères Hurtado se sont mis dans un drôle d'état... Ils haranguent tout le monde dans la rue et tâchent de nous convaincre que la fin du monde est proche par mille et une métaphores toutes plus étranges les unes que les autres. On pourrait les prendre pour des plaisantins, mais il suffit de jeter un regard au fond du leur pour y lire la passion de la sincérité. Des fous, tout simplement. Lorsque Mort Aux Vaches échoue à m'atteindre, je me contente de passer mon chemin et vous ne manquerez sans doute pas de faire de même. Mais parfois... parfois seulement, quelque chose fait mouche. Lorsque les éléments eux-mêmes se mettent au diapason du discours illuminé des frangins. Alors seulement, vous commencez à prendre peur. L'asphalte se met à fondre sous la chaleur de l'étoile de mort, les pneus éclatent sous la pression, les rats émergent du caniveau par légions... L'étoile au loin semble se rapprocher, son entrée dans l'atmosphère est assourdissante, l'air devient vicié, métallique alors que les hérauts de l'Apocalypse déchirent leur toge à l'unisson en hurlant, toujours plus fort : LE SANG EST LE MUR DE L'ETOILE, LE SANG EST LE MUR DE L'ETOILE, LE SANG EST LE MUR DE L'ETOILE !

Voilà à quoi peu ressembler une écoute de Mort Aux Vaches, lorsque la musique atteint son but ; 20 minutes d'Apocalypse. C'est que derrière leur interprétation vocale presque comique, les deux Hurtado déploient un arsenal indus de toute beauté. On se retrouve ainsi à graviter entre des drones métalliques qui viennent et repartent tout prêt de notre oreille, un peu plus distincts à chaque passage, et des beats impassibles qui opèrent de lents crescendos. Dans cette atmosphère de fin du Monde, les harangues mystiques des deux gusses ne paraissent plus si hors de propos ; elles prennent tout leur sens et se font l'instrument organique d'une folie chaotique. Alors certes, même à présent que je connais bien le disque je ne garantis pas ne pas finir écroulé de rire à la fin de l'écoute si je ne suis pas d'humeur maso ; mais pour peu qu'il soit écouté dans les conditions optimales, ce Mort Aux Vaches constitue une des expériences cathartiques les plus absolues que j'ai pu vivre. Et quand vient le temps de noter la chose, puisqu'on ne peut pas mettre à la fois 0 et 20, il n'y a plus qu'à couper au milieu.


Moyen   10/20
par X_Wazoo


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
216 invités et 1 membre :
R.i.p Auckward
Au hasard Balthazar
Sondages
Selon vous, quel intérêt les side-projects offrent-ils au rock indé ?