Hayseed Dixie

Let There Be Rockgrass

Let There Be Rockgrass

 Label :     Cooking Vinyl 
 Sortie :    lundi 16 août 2004 
 Format :  Album / CD   

Dans l'art délicat de la reprise il y a plusieurs écoles. Celle qui copie colle l'original et obtienne une mention inutile. Il y a celle qui la joue complètement décalé ce qui peut virer au génial comme à la daube de compétition. Et puis il y a Hayseed Dixie qui reprend des standards hard-rock à la sauce rockgrass. Comprendre un mélange du rock et du bluegrass. Il faut donc imaginer le rock se croiser avec la bourrée auvergnate des Appalaches, le Fest noz des paysans américains, un monde ou Yvette Horner remplace Elvis et ou Andre Verchuren remplace Bob Dylan autant dire quelque chose d'improbable.

Au programme 5 titres d'AC/DC, vu le nom du groupe on pouvait s'y attendre, mais aussi du Queen, du Kiss et même une reprise des horribles The Darkness. Ça sent le sapin pour le bon goût musical et pourtant c'est jouissif. En guise d'apéro déguster cette reprise de "You Shook Me All Night Long" interprété live et soutenu par le cri des rednecks du coin. Passons ensuite sur la reprise du "Detroit Rock City" avec son air de violon qui donne une dimension inattendue à la chanson. On en oublie tellement l'original qu'on pourrait se croire dans l'interprétation d'un chant traditionnel. Au milieu se cache une véritable perle, une des deux chansons qui ne soit pas une reprise "Corn Liquor" et sa rythmique à vous faire danser un aristo avec balai dans le cul. Le tout est franchement bien joué même si le style peut lasser sur 15 chansons qui utilisent toutes les même ficelles.

Let There Be Rockgrass c'est un peu le disque qui peut paraître honteux, qu'on sort seulement après le septième verre de Whisky pour s'improviser un concours de air banjo, le groupe qui peut ne se produire qu'au salon du rodéo dans le bouchonnois. Pourtant par les reprises l'hommage est sincère et les reprises bien qu'humoristiques tiennent la route, nous avons à faire à des vrais musiciens. Derrière les tonnes apparences se cachent de vrais bonnes reprises. A moins d'avoir les oreilles bouchées et le cerveau embrumé, on en redemande.


Sympa   14/20
par Chaurionde


Proposez votre chronique !







Recherche avancée
En ligne
581 invités et 0 membre
Au hasard Balthazar
Sondages
En concert, tu n'aimes pas :